• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
La rivière

Un LabEx qui a la cote !

Antoine Kremer et Hélène Budzinski, les deux coordinateurs du laboratoire d’excellence Cote, expliquent les enjeux et l’organisation de ce LabEx. L’un est spécialiste des écosystèmes terrestres, l’autre des écosystèmes côtiers, ce qui illustre bien l’objectif de ce LabEx : réunir les communautés de scientifiques spécialistes de différents écosystèmes pour étudier leurs interrelations.

Par Pascale Mollier
Mis à jour le 15/10/2013
Publié le 25/07/2013

Milieux terrestres et aquatiques sont intimement liés et le seront plus encore dans le contexte actuel de changement climatique. En effet, des zones terrestres pourront devenir aquatiques en cas de montée des eaux, ou, au contraire, des zones aquatiques risqueront de s’assécher. Les écosystèmes sont reliés par de nombreuses interactions  favorables ou défavorables : entre autres exemples, compétition possible entre forêts et cultures pour la ressource en eau, impact du paysage agraire sur la fragilité des forêts aux vents, transferts des pesticides utilisés dans les agrosystèmes vers les cours d’eaux.

L’étude de ces interrelations nécessite de renforcer le dialogue entre communautés de chercheurs spécialistes de chaque écosystème. C’est l’objectif du LabEx Cote, un laboratoire sans murs, ou plutôt un réseau de chercheurs appartenant à des disciplines et des thématiques différentes.

Le LabEx Cote est situé en Aquitaine, un « terrain de jeu idéal » où sont juxtaposés des agrosystèmes (maïs par exemple), des forêts (la forêt des Landes), et des hydrosystèmes  (le bassin d’Arcachon, l’estuaire de la Gironde, le littoral..)  

 

Le LabEx organise différents dispositifs de recherche, d’échanges et de formation :

- Lancement d’appels d’offres internes pour développer des approches intégratives

- Création d’une chaire d’excellence en écologie théorique intégrative

- Plateforme de modélisation en écologie, pour modéliser l’évolution des écosystèmes

- Ecole d’été : la première a eu lieu à Bordeaux du 8 au 19 juillet 2013

- Création d’un groupe d’acteurs  associant  tous les organismes (depuis les ONG jusqu’aux groupes privés) intéressés par les recherches poursuivies au sein du LabEx : un premier forum entre acteurs et chercheurs se tiendra le 6 septembre 2013 à Bordeaux.

- Création prévue d’une cellule d’expertise, pour faire le point des recherches et éclairer la décision publique.

Film de présentation réalisé par Alain Girard.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Autre(s) contact(s) :
Audrey Thoraval, manager du labex , Claire Gouny, communication et transfert
Département(s) associé(s) :
Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques
Centre(s) associé(s) :
Nouvelle-Aquitaine-Bordeaux

Le LabEX en quelques chiffres

- Cinq unités de l’Inra de Bordeaux participent au LabEX COTE : UMR BIOGECO (Inra/Université de Bordeaux), UMR EFGV (Inra/Université de Bordeaux), UMR SAVE (Inra/Enitab), UMR TCEM (Inra/Enitab), UR EPHYSE (Inra).
- Au total, le LabEX réunit 10 unités de recherches, 200 chercheurs, 104 ingénieurs et 83 doctorants et post-doctorants qui sont à l'origine de 1 513 publications scientifiques sur les cinq dernières années.
Le LabEX bénéficie d’un financement de 11 M€ sur dix ans au titre des Investissements d’Avenir. L’Inra s’est par ailleurs engagé à le soutenir à hauteur de 1.5 M€/an sur la même période. Au total, l’investissement attendu sur dix ans est de 320 M€.