Plateforme de métagénomique METAQUANT.. © Inra, BEAUCARDET William

Les effets cocktails des substances toxiques démontrés in vitro

Par Pascale Mollier
Mis à jour le 22/11/2016
Publié le 31/08/2016

Des effets cocktail (de synergie) ont été mis en évidence in vitro entre des substances toxiques présentes dans l'alimentation : des pesticides entre eux d'une part, des composés formés au cours de la cuisson des viandes d'autre part.

Deux grands enjeux dominent actuellement la toxicologie : les effets chroniques et les effets cocktail.

Nous sommes en effet régulièrement exposés, dans notre alimentation ou notre environnement, à des mélanges de substances potentiellement toxiques : pesticides et autres xénobiotiques. En réalité, le nombre de combinaisons est quasi-infini. Différents travaux ont permis d'identifier les "mélanges clés", c'est-à-dire ceux auxquels le consommateur est le plus souvent exposé. Ces mélanges sont ensuite testés dans différents systèmes biologiques et les effets cocktail (= synergiques ou encore supra-additifs) sont recherchés : c'est-à-dire que l'on teste si le mélange est plus toxique que les constituants pris séparément.

Ce dossier rassemble plusieurs résultats qui mettent en évidence des effets cocktail entre des pesticides et entre des substances produites lors de barbecue. 

  • Article 1 : Effet supra-additif d'un cocktail de pesticides (quatre fongicides et un insecticide), dans un test de génotoxicité (cassures de l'ADN), sur des cellules de foie humaines.
  • Article 2 : Effet supra-additif du même cocktail sur le récepteur nucléaire PXR de cellules de foie humaines. Effet infra-additif d'un autre cocktail.
  • Article 3 : Effet supra-additif de deux substances issues de la cuisson de viande de barbecue, dans un test de génotoxicité (cassures de l'ADN), sur des cellules d'intestin de souris.