• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Florence Guignot veut maintenant simplifier la technique de manipulation, congélation et de décongélation de l’embryon pour rendre accessible le progrès génétique à l’ensemble des éleveurs de chevaux. Le génotypage de l’embryon avant implantation permettra de déterminer des pathologies d’origine génétique et détecter sur l’embryon sa prédisposition à certaines maladies, sa robe, son comportement, son aptitude à courir…. © Inra, Christophe Maitre

Une première en Europe : naissance de poulains à partir d'embryons congelés

En mai 2014, quatre poulains sont nés à l'Inra à partir d'embryons cryoconservés et génotypés. Cette avancée technologique permettra d'analyser le patrimoine génétique des embryons avant de les implanter dans une mère porteuse.

Publié le 10/07/2016

capture pour le webdoc.. © Inra
© Inra

La naissance de quatre poulains cryoconservés et génotypés montre qu’il est aujourd’hui possible de produire des embryons équins in vivo, d’en prélever quelques cellules pour analyser l'ADN, de les cryoconserver, puis de les réimplanter sur une autre jument.

« C’est une technique délicate sur le cheval qui nous a pris sept ans à maîtriser, surtout l’étape de cryoconservation », explique Florence Guignot, ingénieur de Recherche à l’Inra...

Interviews des chercheurs Inra impliqués et d'une professionnelle de l'Institut français du cheval et de l'équitation.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage
Centre(s) associé(s) :
Val de Loire