• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Síntomas de flavescencia dorada en cepa roja de Cabernet Sauvignon. © Sandrine Eveillard

La flavescence dorée de la vigne

Flavescence dorée : difficultés de détection

La flavescence dorée est une maladie difficile à détecter car les trois symptômes caractéristiques apparaissent majoritairement en milieu de saison, pas forcément tous les ans, ni sur tous les rameaux.  Surtout, ils sont identiques aux symptômes d'autres jaunisses à phytoplasmes de la vigne telles que le bois noir. Les chercheurs de l'INRA ont contribué à la mise au point de tests de diagnostic spécifiques de cette maladie, qui s'est propagée dans une grande partie de l'Europe du Sud. Aujourd’hui, plus de la moitié de la superficie du vignoble français est en zone de lutte obligatoire.

Par Pascale Mollier - Julien Chuche - Denis Thiéry - Daciana Papura - Sylvie Malembic - Alain Blanchard - Xavier Foissac
Mis à jour le 06/09/2016
Publié le 26/03/2013

Symptômes de flavescence dorée sur cépage rouge de Cabernet-Sauvignon. Les feuilles deviennent rouges.. © inra, Sandrine Eveillard
Symptômes de flavescence dorée sur cépage rouge de Cabernet-Sauvignon. Les feuilles deviennent rouges. © inra, Sandrine Eveillard

Trois symptômes caractérisent la flavescence…

Trois symptômes doivent être présents simultanément et sur un même rameau pour conclure à la présence d'une jaunisse à phytoplasmes : le changement de coloration des feuilles, l’absence de lignification des nouvelles pousses et la mortalité des inflorescences et des baies. La coloration des feuilles varie en fonction du cépage : elles deviennent jaunes pour les cépages blancs, rouges pour les cépages rouges.

Symptômes de flavescence dorée sur cépage blanc Sémillon. Les feuilles deviennent jaunes.. © inra, Sandrine Eveillard
Symptômes de flavescence dorée sur cépage blanc Sémillon. Les feuilles deviennent jaunes. © inra, Sandrine Eveillard

 ...qui parfois ne s’expriment pas

Les symptômes apparaissent dans l'année qui suit l'inoculation par le vecteur. Cependant, ils peuvent ne concerner qu'un ou plusieurs rameaux, et pas forcément tous les ans, ce qui complique singulièrement le diagnostic.

De plus, tous les cépages de Vitis vinifera n'ont pas la même sensibilité à la flavescence dorée et n’expriment pas les symptômes avec la même intensité. Les pieds mères de porte-greffe qui sont le plus souvent des hybrides entre différentes espèces de Vitis d’origine américaine ne présentent pas ou peu de symptômes. Ces plantes constituent cependant des porteurs sains.

Comme d’autres phytoplasmes présents dans les vignobles entraînent les mêmes symptômes que ceux de la flavescence dorée, il faut réaliser des tests de détection pour déclarer une zone contaminée. Il existe actuellement deux méthodes officielles (PCR nichée et PCR en temps réel) qui permettent de détecter et distinguer les phytoplasmes du bois noir et ceux de la flavescence dorée.

 La propagation est insidieuse

Les phytoplasmes sont également transmis par bouturage ou greffage et la flavescence dorée peut donc se propager par plantation de matériel contaminé : plants greffés soudés, bois de porte-greffe ou de greffons. La flavescence dorée n'est pas généralisée à tous les sarments portés par le pied mère de porte-greffe. Toutes les boutures ne seront donc pas forcément porteuses de phytoplasmes, ce qui rend ce mode de transmission d’autant plus insidieux.

 La guerre est déclarée…

Aujourd’hui plus de la moitié de la superficie du vignoble français est en zone de lutte obligatoire. La flavescence dorée s’est également propagée dans d’autres pays du sud de l'Europe (Italie, Portugal, Serbie, Suisse…) La flavescence dorée a été déclarée organisme de quarantaine par l'Union Européenne en 1993. Des décrets ministériels rendent obligatoire en France la lutte contre la cicadelle vectrice dans les vignes mères de porte-greffes et de greffons sur tout le territoire français, ainsi que pour les vignes en production dans les zones viticoles contaminées par la flavescence dorée.

voir les cartes d'évolution des traitements en France :

  Evolution des arrêtés de traitements de la flavescence dorée en France.

Les deux cartes traduisent l'évolution des traitements entre 2005 et 2010. On observe une tendance à la diminution du nombre de traitements dans des zones sans maladie qui étaient systématiquement soumises à trois traitements obligatoires en 2005. A noter que ces cartes ne représentent pas directement l'étendue de la maladie.

Référence

Pelletier, C., Salar, P., Gillet, J., Cloquemin, G., Very, P., Foissac, X. et Malembic-Maher, S. 2009. Triplex real-time PCR assay for sensitive and simultaneous detection of grapevine phytoplasmas of the 16SrV and 16SrXII-A groups with an endogenous analytical control.Vitis,48(2): 87-95.