• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Tomates en branche  et poivrons (SIA 2002). © WEBER Jean

Génoplante, exemples de réalisations

Ce film présente quelques exemples de travaux menés dans le cadre de Génoplante : la carte génétique du riz, la résistance aux virus chez le poivron ou la tomate, la tolérance à la sécheresse chez le maïs…

Par Mollier Pascale (01 42 75 94 23)
Mis à jour le 23/01/2013
Publié le 18/01/2013

Créé en 1999, Génoplante a structuré une communauté française de plus de 300 chercheurs en génomique végétale, en associant la recherche publique (Inra, CNRS, Cirad, IRD) et la recherche privée (Biogemma et ses associés semenciers, Vilmorin et Cie, Euralis et la RAGT, Sofiprotéol, Arvalis Institut du végétal).

Il totalise :

- 350 projets en génomique fonctionnelle, dont 45 en collaboration bi ou tri latérale avec l’Espagne et l’Allemagne

- 350 publications de haut niveau

- une quarantaine de demandes de brevets dont 15 en vigueur au niveau international

- 35 logiciels et bases de données déposés à l’Agence pour la protection des programmes.

En 2011, l’Inra élargit encore son partenariat à travers un nouveau GIS, appelé « Biotechnologies vertes », qui succède à Génoplante. Sont invités autour de la table des acteurs de toute la filière des productions végétales, de l’amont à l’aval : entreprises de biotechnologies, semenciers, coopératives de collecte et de première transformation, groupes industriels. Le nouveau GIS associera aussi les instituts techniques, l’interprofession et plusieurs pôles de compétitivité.

 

Film réalisé en 2009 par Gérard Paillard

Contact(s)