Echanges mondiaux aériens © Created by Michael Markieta [spatialanalysis]

Publier en libre accès : c’est l’avenir !

Mis à jour le 16/02/2017
Publié le 16/12/2013

L'accès gratuit aux publications scientifiques via Internet permet une large diffusion et un partage équitable du savoir. Mais il bouleverse les schémas économiques de l'édition traditionnelle, dans lesquels le lecteur paie pour lire les articles via des abonnements aux revues. Plusieurs modèles se sont développés pour répartir autrement les coûts de publication entre éditeurs, auteurs et lecteurs.

La maison d’édition Quæ vient de publier son premier ouvrage en libre accès, avec le soutien financier de l’Inra.

Le libre accès, c’est-à-dire l’accès gratuit aux publications, est en train de révolutionner le monde de l’édition scientifique. Il est fortement encouragé par certains gouvernements et agences de financement et s’appuie sur  un principe simple en apparence : rendre publics les résultats de la recherche publique. « L'information scientifique est un bien commun qui doit être disponible pour tous », déclarait encore récemment Geneviève Fioraso (1).

Mais cela suppose un changement de modèle économique, par rapport au modèle traditionnel « lecteur payeur », pratiqué par les éditeurs.  Ceux-ci se sont d’ailleurs adaptés et proposent des revues en libre accès, parallèlement à leurs revues payantes, mais transfèrent les coûts de publication vers les auteurs, donc vers leurs institutions ou vers les agences de financement des projets. Les scientifiques quant à eux ont initié un autre modèle : des archives ouvertes en ligne, dans lesquelles les auteurs déposent eux-mêmes leurs publications. Mais comment, dans ce dernier cas, assurer un processus éditorial de qualité, en particulier la fameuse révision par les pairs, qui confère à l’article une certaine légitimité ?

Ce dossier assemble les pièces du puzzle et donne aux chercheurs des informations pratiques pour s’y retrouver dans le monde complexe et changeant de l’édition scientifique. Il souligne également l’engagement de l’Inra qui soutient différents dispositifs d’édition en libre accès.

 

(1) Intervention de Geneviève Fioraso lors de la 5e journée Open Access, le 24 janvier 2013 dans le grand Amphithéâtre des Arts et Métiers à  Paris.