Portrait de Bernard Stiegler. © Ars Industrialis

Le numérique, poison ou remède ?

Interview en trois questions de Bernard Stiegler, philosophe : synthèse des grandes idées développées lors de sa conférence du 27 septembre 2016 au centre Inra de Paris, dans le cadre de Sciences en question.

Par Pascale Mollier
Mis à jour le 14/10/2016
Publié le 07/10/2016

Bernard Stiegler est philosophe. Il est actuellement, entre autres, président de l’association Ars Industrialis et directeur de l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou. Il enseigne dans de nombreux pays et a signé plusieurs ouvrages de référence.

Dans sa conférence du 27 septembre au centre-siège de l’Inra de Paris, il développe son analyse du numérique, qui, tel Janus, possède deux faces : une face bénéfique, par le partage des savoirs et plus généralement l’ensemble des « Commons », et une face négative,  par l’appropriation des données qui peut faire de nous des "marionnettes numériques".

La conférence

Pour visionner l'intégralité de la conférence de Bernard Stiegler.

Sciences en Questions

Depuis 1994, le groupe Sciences en questions, créé au sein de l'Inra, vise à alimenter la réflexion sur des questions d'ordre philosophique, épistémologique, sociologique ou éthique, relatives aux sciences et à l'activité scientifique.

Il organise des conférences-débats et publie des ouvrages qui sont mis gratuitement à la disposition de l'ensemble du personnel de l'Inra.

Voir le site de Sciences en Questions.