Partout dans le monde, une gigantesque main-d’œuvre est employée sans que soient évaluées les richesses matérielles et immatérielles qu’elle produit, ni que soit compris et reconnu le travail qu’elle effectue. Cette main-d’œuvre est constituée des millions d’animaux impliqués dans le travail et dans la vie humaine (animaux de ferme, d’assistance, de compagnie, de spectacle, d’expérimentation, etc.). Le travail des animaux est un fait social impensé.

Travail animal, l’autre champ du social

Cette dernière livraison de la revue Ecologie & Politique propose différents éclairages et réflexions sur un fait social impensé : le travail des animaux, et ce que cette notion peut apporter pour repenser les relations entre humains et animaux.

Mis à jour le 17/05/2017
Publié le 05/05/2017
Mots-clés : ANIMAL - travail - SOCIAL

Tout comme nos liens humains, nos liens aux animaux domestiques sont inscrits dans des rapports millénaires de don et de contre-don

Partout dans le monde, une gigantesque main-d’œuvre est employée sans que soient évaluées les richesses matérielles et immatérielles qu’elle produit, ni que soit compris et reconnu le travail qu’elle effectue. Cette main-d’œuvre est constituée des millions d’animaux impliqués dans le travail et dans la vie humaine (animaux de ferme, d’assistance, de compagnie, de spectacle, d’expérimentation...). Le travail des animaux est un fait social impensé. Comment, dans ce contexte, reconsidérer les rapports des animaux au travail en dehors des cadres convenus de la domination et de l’exploitation ? Peut-on valider l’hypothèse d’un travailler animal ? Qu’est-ce que la prise en compte de ce travailler animal peut changer au travail humain ? Le travail est-il une proposition morale, politique, juridique ad hoc pour repenser les relations entre humains et animaux ? 

 

Ecologie & Politique

Editions Le bord de l’eau - numéro 54 - 187 p., 2017 - 22 euros

 

 

 

 

 

 

Au sommaire 

Editorial La noirceur du monde n’est pas une fatalité par Jean-Paul Deléage

• Elmo et Paro®, pourquoi l’un travaille et l’autre pas, et ce que ça change par Jocelyne Porcher

• De la désolation à la production d’un monde commun. Réflexions critiques sur le travail dans l’agriculture par Estelle Deléage

• Travail interespèces et conservation. Le cas des éléphants d’Asie par Nicolas Lainé

• La louve et la chienne patou : la liberté et le travail par Jocelyne Porcher, Élisabeth Lécrivain

• Les chevaux au laboratoire, entre conditionnement et travail par Jocelyne Porcher, Sophie Nicod

• Apprendre à prendre soin. La centralité du travail dans l’éducation des chiens guides d’aveugles par Sébastien Mouret

• Travailler à faire semblant : les animaux au cinéma par Jean Estebanez, Jocelyne Porcher, Julie Douine  Variations

• Ecosocialisme ou barbarie. La technocritique, source de l’écologie politique d’André Gorz par Timothée Duverger •

Barbara Demeneix, chercheuse et citoyenne par Jean-Paul Deléage Sources et fondements

• Itinéraire d’un scientifique engagé  Entretien avec Mohamed Larbi Bouguerra

Extrait

« Qu’est-ce que travailler pour un animal ? Nous avons montré, à partir des différents travaux réalisés dans le cadre du programme COW* et, en première analyse de manière très similaire au travailler humain, que travailler pour un animal, c’est engager sa subjectivité, son intelligence, son affectivité dans une activité de production de biens ou de services. Contrairement aux humains toutefois, cette activité de production est moins appréhendée par les animaux du point de vue de ses fins que de ses moyens. Une vache ne produit pas de lait. Elle ne s’intéresse pas à notre connaissance – à sa courbe de production ni aux paramètres de qualité de son lait. Ce qui l’intéresser, c’est le cadre de cette production. Ses relations avec son éleveur, ses congénères, son environnement. Autrement dit, ce qui l’intéresse, c’est le sens de sa vie au travail. Car le travail est l’espace commun construit avec les animaux entre leur monde et le nôtre, le lieu de production du sens de nos relations. » 

* Programme ANR COW - Compagnons animaux : conceptualiser les rapports des animaux au travail.

voir aussi

 DVD - Travail animal. Un autre regard sur nos relations avec les animaux

 

Partout dans le monde, tous les jours, des millions d’animaux sont engagés avec nous dans le travail : animaux de ferme, animaux de traction, d’assistance, de loisirs, de compagnie, de spectacles, d’armée, de police… Sans l’engagement de tous ces animaux dans le travail, les multiples productions de biens ou de service auxquelles ils contribuent n’existeraient pas. Mais peut-on dire pour autant que les animaux travaillent ? Que veut dire travailler pour un animal ?. © Inra
© Inra

 

Ce film a été réalisé dans le cadre du programme ANR COW « Compagnons animaux, conceptualiser les rapports des animaux au travail » (2012-2016) et en partenariat avec l’Inra. L’objectif de cette réalisation est de mettre en évidence la part autonome des animaux dans le travail et leur importance, mais aussi le travail de recherche en sciences humaines nécessaire pour arriver à les comprendre. 

Jocelyne Porcher est chargée de recherches à l’Inra. Ses recherches portent sur la relation de travail entre les humains et les animaux en élevage. Elle a été éleveur, salariée en production porcine et technicienne agricole en bio avant de faire de la recherche.

Joseph de La Bouère est réalisateur à Educagri-éditions, la maison d’éditions de l’enseignement agricole. Il est chargé de produire et réaliser des films de formation diffusés par Educagri sur support DVD mais aussi en ligne grâce à Educagrinet. 

Editions Educagri – 2017 – 5,00 euros