• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Roscoff (29)

26 - 28 nov 2019

Les Journées scientifiques ICOS France 2019

Les Journées scientifiques ICOS France 2019 : comprendre le cycle des GES dans une planète en réchauffement

La journée scientifique ICOS 2019 en France organisée par le centre de conférence Roscoff du CNRS et la station biologique de Roscoff est une conférence scientifique ouverte qui accueille les communications sur le cycle des gaz à effet de serre et se concentre sur les mesures, la communication et l'analyse des données, les applications de données ICOS et la modélisation en France et en Europe. La conférence de 2019 est co-organisée par l'Inra, le CNRS, le CEA, l'IRD et l'Université de la Sorbonne.

Mis à jour le 16/09/2019
Publié le 06/08/2019

Du 26 au 28 novembre 2019
Station Biologique de Roscoff - CNRS / Sorbonne Université
Place Georges Teissier
29680 Roscoff

***

Ces dernières années, le continent européen et l'océan Nord-Atlantique ont connu des sécheresses sans précédent (2018) et des vagues de chaleur (fin du printemps et de l'été 2019). Les stations d’observation terrestre, atmosphérique et océanique organisées par l’infrastructure ICOS surveillent les effets de tels événements sur le long terme pour les flux de gaz à effet de serre échangés entre les écosystèmes continentaux, les eaux de surface des océans et l’atmosphère.

Au-delà des observations directes obtenues avec des mesures harmonisées et disponibles de manière centralisée via le portail carbone et les centres thématiques d'ICOS, les séries chronologiques de données collectées dans les trois domaines permettent de comprendre les effets à court et à long terme de tels événements sur le bilan des gaz à effet de serre sur le continent européen et de relier ensemble les processus biogéochimiques à l'œuvre à différentes échelles spatiales.

La précision, la traçabilité et l’interopérabilité des données collectées en combinaison avec des données de télédétection, par ex. sur l’utilisation des sols et les changements d’utilisation des sols ouvrent la voie à une quantification accrue en temps réel de la teneur en gaz à effet de serre de l’atmosphère, à la vérification des effets des politiques climatiques et à de meilleures projections des impacts climatiques futurs sur les écosystèmes terrestres, les mégapoles urbaines et les océans.

Plus d'informations : programme, inscriptions, soumission et infos pratiques >> Site de l'événement

Présentation de ICOS France

Les émissions mondiales de gaz à effet de serre ont augmenté jusqu’à atteindre en 2017 des niveaux sans précédent, plus de 400 ppm en CO2. Elles ont progressé plus rapidement entre 2000 et 2010 (+2,2% par an) qu’au cours des trois décennies précédentes. Maintenir un réchauffement inférieur à +2°C de température moyenne, comme le stipulent les engagements pris lors de la conférence de Paris, nécessite de réduire les émissions mondiales de GES de 40 à 70%. Mais comment mesurer les échanges de gaz à effet de serre, et vérifier les impacts des politiques de réduction adoptées sur l’atmosphère et le climat ?

L’Infrastructure européenne ICOS répond à cette attente : elle est constituée de réseaux organisés de mesure du cycle du gaz à effet de serre dans l’atmosphère, les continents et les océans. ICOS est spécifiquement dédiée à la mesure des flux et des concentrations en dioxyde de carbone (écosystèmes, fuels fossiles et cimenteries), méthane (gaz naturel, agriculture et élevage), et oxyde nitreux (agriculture, fuels fossiles et feux) de 2016 à 2035.

L’infrastructure ICOS mobilise plus de 500 chercheurs et ingénieurs de 17 pays européens ; c’est un élément clé de la feuille de route européenne des infrastructures de recherche (ESFRI) et elle constitue un Très Grand Instrument de Recherche (TGIR) de la stratégie nationale de recherche française.

Pour en savoir plus : Site d'ICOS-France