• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Un déterminant du pouvoir de colonisation de Listeria monocytogenes

Des chercheurs de l'Inra de Clermont-Ferrand ont montré que chez Listeria monocytogenes, bactérie pathogène d'origine alimentaire, un système de sécretion nécessaire à la virulence est par contre défavorable pour la fonction de colonisation.

Listeria monocytogenes. © ©inra
Par Clermont-Ferrand, Zoom n°9, 2013
Publié le 12/09/2014

Listeria monocytogenes est une bactérie saprophyte, pathogène invasive d’origine alimentaire, responsable d’infections sporadiques sévères chez l’Homme et les animaux. Une connaissance approfondie de la physiologie bactérienne, notamment la transition de ce micro-organisme commensal en pathogène, permettra à terme de proposer des stratégies visant à contrôler sa propagation dans la chaîne alimentaire de l’Homme.

Une variation de la morphologie de ce micro-organisme, issu d’isolats cliniques ou de l’environnement, a été maintes fois rapportée et est associée à un système de sécrétion particulier appelé SecA2. Tandis que la nécessité de ce système dans la virulence est depuis longtemps reconnue, nous nous sommes penchés sur son implication dans les processus de colonisation. L’inactivation de ce système entraîne une élongation, une autoaggrégation, une sédimentation importante des cellules bactériennes, ainsi que la formation de biofilms filamenteux peu couvrant, procurant néanmoins un avantage décisif pour la colonisation de L. monocytogenes en condition environnementale. Cette variation morphologique a de profondes implications dans la physiologie et l’écologie de L. monocytogenes, notamment le portage asymptomatique chez l’Homme.

La nécessité du système SecA2 lors de l’infection chez l’Homme à 37°C et l’amélioration des capacités de colonisation en son absence à température ambiante en font une cible de choix pour contrôler la propagation de L. monocytogenes dans la chaîne alimentaire. En effet, la modulation de l’expression de ce système de sécrétion permet d’envisager de modifier le niveau de virulence mais aussi d’agir sur les capacités de colonisation de ce pathogène alimentaire.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Microbiologie et chaîne alimentaire
Centre(s) associé(s) :
Auvergne - Rhône-Alpes

Référence

Renier S, Chagnot C, Deschamps J, Caccia N, Szlavik J, Joyce SA, Popowska M, Hill C, Knochel S, Briandet R, Hébraud M, Desvaux M. 2014. Inactivation of the SecA2 protein export pathway in Listeria monocytogenespromotes cell aggregation, impacts biofilm architecture and induces biofilm formation in environmental condition. Environmental Microbiology. doi: 10.1111/1462-2920.12257.