• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
PROSPECTIVE Agrimonde. © inra

Prospective Agrimonde : comment nourrir le monde en 2050 ?

Mis à jour le 24/04/2013
Publié le 25/02/2013

La prospective Agrimonde (2006-2009) a exploré des voies pour nourrir neuf milliards d'individus en 2050 d'une manière durable, et mis en évidence l'éventail complexe des interactions entre la sécurité alimentaire et l'insécurité, la terre et ses usages, et les impacts humains sur l'environnement.

En 2050, la planète comptera près de 9 milliards d’individus. L’agriculture mondiale pourra-t-elle assurer l’approvisionnement alimentaire de cette population en respectant les principes du  développement durable dans les trois dimensions économique, sociale et environnementale ? Pour tenter de répondre à cette question, le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) et l’Inra ont pris l’initiative, au début de l’année 2006, de développer Agrimonde, une analyse prospective des équilibres possibles des systèmes alimentaires et agricoles mondiaux à l’horizon 2050 selon deux scenarii divergents d’intensification agricole. Agrimonde montre que les deux scénarios parviennent à répondre à la demande mondiale croissante en calories. En revanche, leurs implications économiques, sociales et environnementales au niveau local et global sont en revanche clairement distinctes. 

Ce travail en appelle d’autres dans un double objectif : d’une part, doter notre pays d’un outil pérenne de réflexion sur les alimentations et les agricultures du monde, et, d’autre part, identifier les questions prioritaires de recherche posées à l’Inra et au Cirad et, au-delà, à la recherche agronomique internationale tout entière. Le défi de l’alimentation de l’humanité nécessite de comprendre, d’anticiper et d’agir. Il requiert un engagement fort de la recherche à travers des priorités débattues.

Focus

Qui a travaillé sur Agrimonde ?

UNE ÉQUIPE PROJET composée de scientifiques de l’Inra et du Cirad coordonnée par Bernard Hubert (GIP IFRAI) : Maryse Aoudaï (Inra), Jean-Marc Chaumet (Inra), Bruno Dorin (Cirad ; responsable de l’approche quantitative), Tristan Le Cotty (Cirad), Sandrine Paillard (Inra ; responsable de l’unité prospective), Tévécia Ronzon (Inra) et Sébastien Treyer (AgroParisTech-Engref ; responsable de l’analyse qualitative).

UN GROUPE DE TRAVAIL en charge de la définition des scénarios et de l’analyse des résultats : Bernard Bachelier, Danielle Barret, Pierre-Marie Bosc, Jean-Pierre Butault, Jean-Christophe Debar,Marie de Lattre-Gasquet, Gérard Ghersi, Francis Delpeuch, Fabrice Dreyfus, Michel Griffon, Christian Hoste, Denis Lacroix, Jacques Loyat, Michel Petit et Jean-Louis Rastoin.

UN COMITÉ D’EXPERTS, représentant une vingtaine d’institutions, consulté pour avis et conseils.
Sous la supervision d’UN COMITÉ DE PILOTAGE composé de représentants des directions de l’Inra et du Cirad (Patrick Caron, Catherine Esnouf, Hervé Guyomard, Bernard Hubert et Alain Weil).

Repères

Entre 1961 et 2003 :
• La population mondiale est passée de 3,1 à 6,3 milliards.
• Les surfaces cultivées (1,5 milliard d’hectares en 2003) ont augmenté de 13% et les terres irriguées ont doublé.
• La surface cultivée pour nourrir un habitant a été divisée par 2, passant de 0,45 à 0,25 hectare.
• Il y a eu doublement du rendement moyen végétal, de 8 600 à 19 200 kcal/jour/hectare ; la progression a concerné toutes les régions du monde, mais les écarts de rendements entre zones ont augmenté : alors qu’ils allaient de 1 à 2 en 1961, ils vont aujourd’hui de 1 à 3,4.

A lire

Le rapport complet aux éditions Quae 

La synthèse de 12p d'Agrimonde  à télécharger  

Le site du Millenium Ecosystem Assessment