• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
ville et écosystèmes végétaux. © Inra

Ville à haute intensité écologique : la place du végétal

80 % de la population française vit désormais en ville. Pour limiter l’étalement urbain, les aménageurs proposent de densifier les cœurs de ville. Sur fond de changements climatiques, comment rendre la ville vivable et durable ? Cette question et d'autres, ont été débattues lors du Carrefour de l'innovation agronomique du 30 septembre 2015, à Angers.

Mis à jour le 28/06/2017
Publié le 14/10/2015

De nombreuses villes misent sur la présence des végétaux pour réguler leur atmosphère et imaginent intégrer productions alimentaires et récréatives. Quelles sont les spécificités physiques et biologiques de ces écosystèmes urbains ?  Quels services éco-systémiques (régulation de la température, cadre de vie, santé, …) peuvent être rendus par les communautés végétales présentes en milieu urbain ? Quel type de végétalisation est possible, souhaitable, en milieu urbain ? L’agronomie et les sciences du végétal peuvent-elle aider à concevoir ces nouveaux écosystèmes dans une perspective de résilience urbaine ?

Pour aller plus loin

Le Carrefour de l'innovation agronomique "Ville à haute intensité écologique : la place du végétal" s'est tenu le 30 septembre à Angers.

Retrouvez :
-  les diaporamas projetés lors des différents exposés
-  les articles relatifs à ce carrefour parus dans la revue « Innovations agronomiques » : Volume 45