• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Les UMT avec l’Inra en 2019

Quatre UMT avec l'Inra labellisées en 2019

UMT DIGIPORC : Le numérique pour le porc

L’UMT DIGIPORC veut aider la filière porcine française à se doter de nouveaux outils numériques pour assurer bien-être et santé à l’animal, maîtriser la traçabilité de la production de la fourche à la fourchette et améliorer l’efficience des élevages. De nombreux acteurs économiques accompagneront les travaux de l’UMT.

Mis à jour le 28/03/2019
Publié le 29/01/2019
Mots-clés :

le numérique du porc © Inra
© Inra

Dans un contexte de concurrence internationale et de fortes attentes sociétales, la filière porcine française se doit de répondre à de multiples challenges économiques, sanitaires, environnementaux et sociétaux.
L’UMT DIGIPORC se focalise sur l’utilisation de technologies numériques pour mettre à disposition de l’éleveur de nouvelles informations sur l’animal et son environnement. L’obtention et la maitrise des données, et leur utilisation, constituent le cœur du projet de cette nouvelle UMT. Les travaux de DIGIPORC devront à terme permettre de disposer de méthodes et d'outils pour aider à la multi-performance des élevages, notamment par l’amélioration de l’efficience des élevages, de la santé et du bien-être de l’animal, et de la qualité des produits qui en sont issus, et de répondre aux attentes des consommateurs/citoyens.

L’UMT DIGIPORC s’articule autour de deux objectifs opérationnels :

  • La construction de modèles de prédiction et d’outils d’aide à la décision (OAD) en vue d’améliorer la conduite et le bien-être des animaux,
  • L’évaluation multi-performance de l'élevage avec la prise en compte d’enjeux zootechniques, environnementaux, économiques, de qualité des produits, de santé et bien-être animal.

Ces deux objectifs vont se déployer autour de quatre axes animés chacun par un chercheur INRA ou AgroCampus Ouest et un ingénieur IFIP. Ces axes comprennent l’évaluation de nouveaux dispositifs de mesure (amélioration de la sélection de biomarqueurs et acquisition de données) à la mise en œuvre d’utilités (développement d’OAD et évaluation de l’apport de ces outils) en passant par les data sciences (développer et harmoniser des méthodologies de traitement de données), la formation interne et celle des étudiants ainsi que la valorisation des résultats auprès des acteurs de la filière.

Afin de développer des OAD en cohérence avec les attentes de la filière, l’UMT DIGIPORC interagira notamment avec le Laboratoire d’Innovation Territorial (Living Lab) Ouest Territoires d’Elevage (LIT OUESTEREL) qui compte de nombreux acteurs privés. Des interactions seront également établies avec l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) ou l'Institut de recherche mathématique de Rennes -IRMAR (CNRS et Université de Rennes 1).

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Ludovic BROSSARD Unité mixte de recherche Physiologie, Environnement et Génétique pour l'Animal et les Systèmes d'Elevage, UMR Pegase, INRA et AgroCampus Ouest, 16 Le Clos, 35590 SAINT-GILLES
IFIP :
Nathalie QUINIOU, Domaine de la Motte, BP 35104 , 35651 Le Rheu Cedex
Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage
Centre(s) associé(s) :
Bretagne-Normandie

les acteurs

L'UMT DIGIPORC est labellisée pour 5 ans (2018-2023).
Elle est portée par un institut technique, l'institut du porc -IFIP – , et deux établissements de rechecrhe, Agrocampus-Ouest et l'Inra.

Les unités de recherche impliquées au coté de l'IFIP sont

  • UMR PEGASE, à Saint-Gilles (35) ;
  • UMR GenPhySE, à Toulouse ;
  • Unité Expérimentale Porcine Rennaise, Saint-Gilles et Le Rheu (35) ;
  • Unité Expérimentale Génétique, expérimentation et systèmes Innovants -GEnESI-, Le Magneraud (17) et Rouillé (86).