3BCAR : un dispositif de partenariat au cœur de la stratégie de bioéconomie pour la France.

L’institut Carnot 3BCAR facilite l’accès des entreprises aux compétences de la recherche, afin de soutenir l’émergence d’une bioéconomie durable, dans le cadre de la stratégie de bioéconomie pour la France.

. © Inra
Par Alexandre Brosse
Mis à jour le 03/04/2017
Publié le 25/01/2017

La stratégie bioéconomie pour la France

Stéphane Le Foll a présenté  au Conseil des ministres du 18 janvier 2017 la stratégie de bioéconomie pour la France. Il a notamment souligné « l’importance de remettre l’économie de la photosynthèse et plus largement celle du vivant au cœur de notre économie ».
Cette stratégie s’inscrit dans le cadre conceptuel de la bioéconomie en Europe. L’agroécologie, défendue par le Ministre de l’agriculture, apportera des systèmes innovants au croisement des sciences de l’écologie et de l’agronomie. C’est sur ces fondements que se développera une chimie verte du carbone renouvelable. La conséquence en est la place à donner aux territoires : ils devront(aient) évoluer vers une plus grande diversité des végétaux cultivés et récoltés alors que la seule optimisation économique a conduit antérieurement à une réduction de la diversité et une augmentation de la taille des unités de transformation, par économie d’échelle. En leur sein, l’articulation entre les activités de production et de transformation représente une ouverture vers l’écologie agroindustrielle. Les leviers technologiques, dont les biotechnologies vertes et blanches, sont alors cruciaux pour développer de nouveaux produits, avec une nécessaire évaluation multicritères des performances environnementales, sociales et économiques L’établissement de points d’équilibre entre le développement de la bioéconomie et la préservation de la biodiversité que propose l’agroécologie s’inscrit dans une perspective durable.

L’institut Carnot 3BCAR : un levier pour mobiliser l’excellence de la recherche scientifique française dans le développement de la bioéconomie

Un des atouts importants pour le développement de cette bioéconomie durable repose sur  l’excellence des forces de recherche scientifiques nationales et leur mobilisation pour le développement  des technologies et des marchés innovants.

L’institut Carnot 3BCAR rassemble un réseau structuré de 18 entités de recherche autour des questions de valorisation de la biomasse pour des applications en bioénergies, biomolécules et matériaux biosourcés.

Construit avec des compétences multidisciplinaires, 3BCAR s’intègre parfaitement dans la stratégie nationale de bioéconomie, en traitant des questions de recherche sur l’ensemble de la chaine de valeur, de la biomasse jusqu’aux bioproduits : comment mieux mobiliser la biomasse et produire durablement en adaptant la biomasse ? Comment transformer la biomasse de manière efficiente pour développer une bioéconomie performante ? Quelles sont les nouvelles fonctionnalités que peuvent offrir des produits issus de la biomasse ? Quels sont les impacts environnementaux de la bioéconomie ?
3BCAR représente un portail d’entrée vers les compétences de plus de 500 scientifiques. Les entreprises ont un interlocuteur unique, qui les accompagne dans l’identification de leurs  besoins en innovation et de certains verrous technologiques, et qui mobilise les chercheurs pour apporter une réponse globale à l’entreprise. Cette organisation autour d’un interlocuteur unique pour la contractualisation entre dans le système Qualité de 3BCAR, certifié ISO 9001.
L’institut Carnot 3BCAR participe à la préparation du colloque « Bioéconomie » associant l’INRA, l’IRSTEA, le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cet événement se tiendra à Paris les 28 et 29 juin 2017, il a reçu le soutien de la Commission Européenne.

Contact(s)
chargé d’affaires institut Carnot 3BCAR© :
Alexandre Brosse (33(0)1 42 75 93 82)