#DigitAg, l’Institut Convergences dédié à l’agriculture numérique

Articuler les compétences de 25 unités de recherche et de leurs partenaires autour d’une approche multidisciplinaire et proposer  un continuum recherche formation transfert, devenir une référence pour le développement de l’agriculture numérique et des entreprises du domaine, telle est l’ambition de l’Institut Convergences #DigitAg dont le cœur est à Montpellier

agriculture numérique, Big Data,. © Inra
Mis à jour le 24/03/2017
Publié le 24/03/2017

#DigitAg est l’un des cinq lauréats du premier appel à projet « Instituts de convergence » de l’ANR (Investissements d’avenir). L’Inra s’est largement impliqué dans le montage et l’organisation de cet Institut, porté par Irstea, contribuant ainsi pour 36% à l’effectif total du projet. Répondant à une logique de structuration de site, #DigitAg rassemble plus de 85% de son activité sur Montpellier, où il bénéficie d’un environnement porteur.

Une démarche d’interdisciplinarité pour une dynamique porteuse de questions nouvelles

Les Instituts de convergences développent une logique de décloisonnement disciplinaire, permettant une approche globale à même de faire émerger de nouveaux domaines de réponse à des enjeux majeurs. L’ambition de #DigitAg « développer l’agriculture numérique » s’inscrit dans les orientations  du rapport « Innovation agriculture 2025 ».
Le développement du numérique apporte des bouleversements profonds, source de nombreux questionnements, et permet d’esquisser de nouvelles formes d’agricultures. Avec le développement de l’agroécologie, on se dirige vers des systèmes plus durables et efficients, où la collecte et le traitement de la donnée prend une place centrale ; la gestion de ces systèmes complexes nécessite la prise en compte de composantes physiques et biologiques, mais aussi organisationnelles.
Les nouvelles technologies accélèrent le traitement de l’information et les processus ; ainsi, un outil comme le robot de traite joue un double rôle de robotisation d’une fonction et de centrale de mesures. Cela bouleverse la conception du métier d’éleveur, avec un nouveau rapport à l’animal. L’arrivée de toutes les données issues des capteurs pose la question de leur qualité et de leur interopérabilité, puis celle de leur traitement, avec des informations collectées à des échelles et des pas de temps différents.

Une articulation autour de grands enjeux socio-économiques

Pour prendre en compte cette grande diversité de questions, l’Institut de convergence #DigitAg articule dans son organisation, enjeux socio-économiques d’une part et axes scientifiques d’autre part.
Les enjeux du projet se déclinent autour de deux grandes thématiques :

  • La production agricole - optimisation de la  production avec des ressources limitées, limitation des impacts environnementaux, traçabilité des produits, ... Ce thème regroupe quatre enjeux : le développement de l’agroécologie, l’adaptation des génotypes des plantes à l’environnement et aux marchés, la protection des cultures et les systèmes d’élevage.
  • L’insertion de cette agriculture numérique dans l’ensemble de la société. Cela inclut les  nouvelles formes de conseil et de service aux agriculteurs, les interactions agriculture et territoire, le positionnement de l’agriculture dans la chaîne de valeur et le développement de ces technologies dans les pays du Sud.

Un projet d’installation sur sept ans avec un continuum recherche - formation - transfert

#DigitAg s’appuie sur une forte interdisciplinarité entre agronomie, sciences pour l’ingénieur (informatique, mathématiques, électronique, physique…), sciences sociales et de gestion (économie, sociologie, management). Il a pour ambition de développer, en lien avec ces recherches interdisciplinaires, des formations d'excellence innovantes aux niveaux master et doctorat en formation initiale comme en formation continue. Ces formations seront pilotées par les établissements d’enseignement partenaires du projet (AgroParisTech,  Montpellier SupAgro, Université de Montpellier). Le partenariat inclut également l’ACTA, la SATT AxLR et un premier cercle d’entreprises couvrant divers aspects de l’agriculture numérique pour assurer un continuum vers l’aval.

L’inauguration de #DigitAg, ouverte à tous les acteurs du secteur est programmé le 30 juin 2017 à Montpellier.

En savoir plus sur #DigitAg

#DigitAg réunit 25 unités de recherche autour de 8 défis sociétaux de l’agriculture et 6 axes de recherche qui sont :

  1. Impact des technologies de l'information et de la communication sur le monde rural,
  2. Innovation en agriculture numérique,
  3. Capteurs et acquisition / gestion de données,
  4. Système d’information, stockage et transfert de données,
  5. Structuration du Big data agricole et fouille de données,
  6. Modélisation et simulation (systèmes de production agricole).

Partenaires du projet

  • Recherche et enseignement supérieur : AgroParisTech, Cirad, Inra, Inria, Irstea, Montpellier SupAgro, Université de Montpellier
  • Centre technique agricole : Acta
  • Société d’accélération du transfert de technologies : SATT AxLR
  • Entreprises : Agriscope, Idate, Fruition Sciences, ITK, Pera-Pellenc, Smag , Terranis, Vivelys .

Financement ANR : 9,9 M€
Durée : 7 ans (2017-2023)
Localisation : Montpellier (pour 85% des effectifs), Rennes et Toulouse

Quelques attendus du projet

  • Recherche : 150 stages de master (dont 45 financés par des entreprises), 56 thèses financées et 50 thèses labellisées, équivalent de 17 années de post-doctorat (avec cofinancement du labex Agro) et de 72 mois pour l’accueil de scientifiques haut-niveau.
  • Enseignement : 20 formations niveau master dont 4 nouveaux parcours, un  observatoire de l’agriculture numérique.
  • Transfert : engagement des huit entreprises à enseigner dans les masters et à financer un stage master par an, 120 mois-homme de développement informatique pour des démonstrateurs issus de résultats de thèses, maturation de projets de recherche via un financement de la SATT AxLR, observatoire de l’agriculture numérique, soutien de Montpellier Méditerranée Métropole (French Tech), labellisation du projet #Digitag par le pôle de compétitivité Qualiméditerranée.

Contacts

www.hdigitag.fr
Twitter : @DigitAgLab (pour lien cliquable : https://twitter.com/digitaglab)
Directrice : Véronique Bellon (Irstea) contact@hdigitag.fr
Directeur adjoint : Frederick Garcia (Inra)  frederick.garcia@inra.fr