• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Inauguration du Laboratoire d'Excellence Agro : Agropolis - Cirad - Inra - IRD - Montpellier SupAgro

Le Labex Agro coordonné par Agropolis Fondation a reçu un financement de l’Etat de 25M€ (1) dans le cadre de l’appel à projets « Laboratoires d’Excellence » des Investissements d’Avenir. Il a été classé A+ et 1er ex aequo par le jury international d’évaluation des Labex et fait partie des 7 Labex retenus en région Languedoc-Roussillon.

Plantes étudiées (phénotypées) de la plateforme Phénoarch. © SLAGMULDER Christian
Mis à jour le 07/02/2013
Publié le 09/11/2011

Le Labex Agro est centré sur la plante d’intérêt agronomique. Il rassemble une trentaine d’unités de recherche et plus de 1000 scientifiques constituant un continuum de compétences pluridisciplinaires (sciences biologiques, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales) allant de l’étude des gènes jusqu’à l’utilisation finale des plantes, et bénéficiant d’une expertise reconnue sur un grand nombre d’espèces végétales tempérées, méditerranéennes et tropicales. Les 11 institutions tutelles des unités de recherche concernées, partenaires du présent projet, sont : le Cirad, le Cnrs, le Cemagref, le CIHEAM-IAMM, l’Inra, l’IRD, Montpellier SupAgro, l’université Montpellier 1, l’université Montpellier 2, l’université de Perpignan et l’université de la Réunion.

Le projet s’inscrit dans la dynamique de structuration et de montée en puissance de la recherche agronomique montpelliéraine récemment consacrée par le choix de Montpellier comme lieu d’accueil du Consortium du Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (CGIAR).

Le Labex Agro a pour ambition de constituer une masse critique de compétences scientifiques sans équivalent au plan national et international pour faire de Montpellier une plaque tournante pour les recherches sur la Plante d’intérêt agronomique, à la fois pour la production de connaissances de haut niveau et la valorisation de ces connaissances pour l’innovation, face aux enjeux liés à l’adaptation des plantes au changement climatique, la demande d’utilisation des plantes à des fins alimentaires et non alimentaires, la gestion des risques (bio-invasions, bio-agresseurs, raréfaction des ressources et érosion de la biodiversité…) et au développement durable.

(1) Avec ce financement, le Labex Agro est placé dans le trio de tête au plan national.

Contact(s)
Organisateur(s) :
Nathalie Villeméjeanne, Florence Vigier, Ghyslaine Robinius
Contact(s) presse :
Eric Mignard