• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Sciences des plantes de Saclay, lauréat des "Laboratoires d’excellence" : lancé le 13 octobre 2011

Le LabEx Sciences des plantes de Saclay vise à accroître les connaissances fondamentales sur la biologie des plantes pour élaborer des  systèmes de culture plus durables et développer des utilisations de la biomasse végétale. Il constitue le plus grand consortium de recherche, d'enseignement et de formation axé sur la biologie végétale en France.

Miscanthus en fleur. © COLLEU Sylvie
Mis à jour le 18/01/2013
Publié le 09/11/2011

Porté par la Fondation de coopération scientifique de Saclay (FCS), Sciences des plantes de Saclay (SPS) associe AgroParisTech, le CNRS, l’Inra, les Universités d’Évry Val d’Essonne et Paris Sud 11. Coordonné par Loïc Lepiniec (Inra, Institut Jean-Pierre Bourgin), le LabEx rassemble 670 scientifiques de 4 laboratoires reconnus sur le plan international, et constitue le plus grand consortium de recherche, d'enseignement et de formation axé sur la biologie végétale en France. Il est soutenu par les Investissements d’Avenir pour un montant de 12 M€.

Le congrès de lancement, qui s’est déroulé le jeudi 13 octobre 2011 à Orsay (91) a rassemblé plus de 130 personnes : scientifiques impliqués dans le LabEx SPS, représentants de leurs tutelles et de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), mais également des membres d'autres projets et partenaires tels que des entreprises et pôles de compétitivité qui ont soutenu SPS. Cette journée, introduite par Claude Chappert, directeur général de la FCS, a permis de présenter l’organisation et les quatre projets structurants du LabEx menés par des chercheurs reconnus à l’international : analyse intégrative des réponses des plantes face aux stress (Héribert Hirt et Sébastien Aubourg) ; interactions métaboliques et flux pour une amélioration quantitative et qualitative de la biomasse végétale (Guillaume Tcherkez et Michael Hodges) ; phénomènes épigénétiques et régulation ARN-dépendante (Martin Crespi et Hervé Vaucheret) ; modélisation des mécanismes du développement (Patrick Laufs et Philippe Andrey).

Améliorer l’agriculture représente un enjeu crucial pour l'avenir face aux changements globaux (démographie, climat, limitation des ressources). La recherche en biologie végétale doit contribuer à améliorer l’efficacité et la durabilité de la production agricole, ainsi que l'utilisation des plantes pour l'alimentation humaine et animale, la santé, l'environnement ou l'industrie. Dans ce but, le LabEx SPS encourage l'excellence académique pour produire les innovations nécessaires, diffuser et valoriser les résultats.

Parallèlement aux quatre projets structurants, un appel à projet sera lancé d’ici quelques jours et reconduit chaque année dans quatre thématiques prioritaires :

1) l'intensification durable de la productivité végétale dans un environnement fluctuant,

2) les plantes comme «usines» pour la chimie verte et l'amélioration de leur qualité pour l'alimentation humaine et animale, la santé et l'environnement,

3) la compréhension des mécanismes biologiques fondamentaux,

4) le développement de nouvelles ressources et des biotechnologies pour la recherche, l'innovation et le transfert de technologie.

En outre, le LabEx SPS a pour ambition de mettre en œuvre, dès 2014-2015, un programme international de formation au niveau Master, consacré à la biologie végétale, qui sera coordonné avec les principales universités européennes impliquées dans les sciences végétales.

SPS regroupe 4 unités de recherche : l’Institut de Biologie des Plantes (IBP, CNRS- Université Paris-Sud 11, à Orsay), l’Institut Jean-Pierre Bourgin (IJPB, Inra-AgroParisTech, à Versailles), l’Institut des Sciences du Végétal (ISV, CNRS, à Gif sur Yvette) et l’Unité de Recherche en Génomique Végétale (URGV, Inra-Université Évry Val d’Essonne, à Évry).

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Biologie et amélioration des plantes
Centre(s) associé(s) :
Versailles-Grignon