• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Équipements d’excellence : deux projets Inra ont été retenus

L’Inra est impliqué dans deux projets retenus dans le domaine des sciences de l’environnement, en tant que partenaire pour le projet Aster–Cerege (plateforme de géochimie isotopique), et en tant que coordinateur pour le projet Xyloforest (plateforme d’innovation "Forêt-Bois-Fibre-Biomasse du futur").

Bois de chêne. Microscopie électronique. Coupe tangentielle. G=x60. © MOUTOUNET M.
Mis à jour le 18/01/2013
Publié le 02/03/2011

Xyloforest

Dans le contexte d’une optimisation de l’exploitation des forêts françaises, ce projet vise à doter les laboratoires de recherche d'équipements de haut niveau dans les secteurs des biotechnologies et des matériaux appliqués au secteur de la forêt cultivée et du bois. Ces équipements d'excellence devront permettre d'accroître les connaissances du système "forêt-bois-arbre-fibre" et permettre le développement de solutions innovantes et durables capables d'ajouter de la valeur aux forêts. Cette plateforme d’innovation est structurée en 6 plateaux techniques :

  • Xylosylve (Inra) consacré aux systèmes sylvicoles innovants
  • Xylobiotech (FCBA) consacré aux biotechnologies forestières
  • Xylomic (Inra) consacré à la génomique et au phénotypage des arbres
  • Xyloplate (Univ. Bordeaux) consacré à l'ingénierie avancée du bois
  • Xylomat (UPPA) consacré aux produits composites à base de bois
  • Xylochem (Univ. Bordeaux) consacré à la chimie et la bio-raffinerie du bois

L’Inra coordonne ce projet dans lequel s'inscrivent ses principaux partenaires, tant de recherche et d’enseignement supérieurs que les professionnels et industriels de la filière.

Xyloforest a été doté de 10,2 millions d'euros.

Aster-Cerege

Ce projet vise à améliorer la connaissance et la compréhension des variations du climat dans le passé récent et durant le dernier million d’années (période historique, périodes glaciaires et inter-glaciaires). il doit permettre d'améliorer les prévisions pour le climat du XXIe siècle. Aster-Cerege correspond à un ensemble de trois équipements de géochimie isotopique (un spectromètre de masse multi-collecteur à source plasma, un spectromètre de masse par accélérateur nouvelle génération et une source d’ions haute sensibilité pour le spectromètre par accélérateur ASTERisques déjà présent sur le site). Il confèrera à la plateforme de géochimie isotopique (Instrument National CNRS/Insu) une capacité unique d’analyse en sensibilité et spécificité chimique pour des éléments chimiques traceurs des variations du climat et de l’impact des activités humaines.

L'Inra est partenaire de ce projet, piloté par l'Université Paul Cézanne, qui a été doté de 3,7 millions d'euros.