• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Les projets lauréats du Casdar pour l’innovation dans les systèmes agricoles et alimentaires

Les projets financés par les fonds Casdar du Ministère en charge de l’agriculture ont pour ambition de contribuer à la mise en œuvre du projet agro-écologique pour la France. Afin de mieux les faire connaître et d’en capitaliser les résultats, le GIS Relance agronomique organise chaque année une journée de restitution de programmes de R&D financés par le Casdar.

Nodosités sur le système racinaire d'un pied de soja, caractérisant la symbiose entre une bactérie fixatrice d'azote et sa plante hôte.. © © INRA, REVELLIN Cécile
Par Martine Georget
Mis à jour le 30/11/2016
Publié le 25/11/2016

Les appels à projets « Innovation et partenariat » et « Recherche technologique » du fonds Casdar concernent les systèmes agricoles et alimentaires, dans les filières et les territoires. Chaque année, 20 à 30 projets sont labellisés et l’Inra est très fréquemment partenaire des instituts techniques ou chambres d’agriculture qui en sont le plus souvent les porteurs.

Ces projets ont pour ambition de contribuer à la mise en œuvre du projet agro-écologique pour la France. La diffusion des résultats et les impacts attendus en termes économique, environnemental et social constituent un point d’attention particulier dans leur sélection.

Une restitution annuelle des résultats organisée par le GIS Relance agronomique

Le GIS Relance agronomique, qui rassemble en son sein les structures impliquées dans ces projets, organise chaque année depuis cinq ans une journée de restitution dédiée à ces deux appels à projets. Ces journées sont ainsi l’occasion de prendre connaissance des résultats obtenus et d’échanger autour de l’innovation dans les systèmes agricoles et alimentaires. A cette occasion, les porteurs de projets rédigent également une synthèse diffusée par la revue en ligne « Innovations agronomiques » de l’INRA, contribuant ainsi à leur capitalisation.

Les résultats des appels à projets Casdar en 2016

Appel à projet « Innovation et partenariat »

L’agriculture biologique, la réduction des produits phytosanitaires et antibiotiques ont fait l’objet d’un budget dédié (respectivement de 2.5 millions d’€ et 1 million d’€). Au total, 7, 5 millions d’euros1  ont été mobilisés pour cet appel à projets. Sur les 49 dossiers finalisés, 16 projets ont été retenus, soit un taux de réussite de 33 %. L’INRA est partenaire de 15 d’entre eux. L’agro-écologie avec le développement de pratiques et systèmes innovants et leur évaluation ou encore la mise en œuvre des transitions concernent de nombreux projets. A titre d’exemple, le projet VANCOUVER porté par l’ACTA cherche à valoriser les couverts végétaux dans les systèmes de culture pour une gestion agro-écologique de la flore adventice. L’UMR Agro-écologie de Dijon est impliquée ; elle l’est également dans le projet MYCOAGRA porté par la chambre d’agriculture de Dordogne, qui vise à démontrer l’intérêt de la symbiose mycorhizienne vis-à-vis des performances des systèmes de culture, dans le cas du maïs et du noyer. L’UMR AGIR de Toulouse, quant à elle, contribue par exemple au projet RESILAIT porté par l’ITAB et relatif à la résilience des systèmes laitiers biologiques.

Appel à projets « Recherche technologique »

Cet appel à projets a bénéficié de 4 millions d’euros (un million de plus que l’an passé). Sur les 35 projets déposés, 19 dossiers ont été lauréats soit un taux de réussite de 54 %  et l’INRA est partenaire de 16 d’entre eux. Certains projets dits « découvertes » sont de courte durée (18 mois maximum). Les sujets abordés concernent le plus souvent la mise au point d’outils d’aide à la décision, de diagnostic, d’évaluation ou encore de phénotypage. Le projet MICROBIOTERRE par exemple, porté par Arvalis et auquel est associé l’UMR Ecosys de Grignon et l’UMR FARE de Reims, vise à référencer des indicateurs de microbiologie des sols et les intégrer dans l’analyse de terre de routine, afin d’améliorer la gestion des restitutions organiques dans les systèmes de grandes cultures et de polyculture élevage. Le projet CLOCHÈTE quant à lui, a pour objectif de caractériser le comportement et la localisation des caprins et des ovins grâce aux technologies embarquées. Il associe l’UMT « élevages pastoraux en territoire méditerranéen », le RMT « travail en élevage » et l’UMR Selmet de Montpellier comme partenaires de ce projet.

La prochaine journée d'échanges sur l'innovation dans les systèmes agricoles et alimentaires autour des programmes de R&D lauréats du Casdar aura lieu le 12 janvier 2017 à Paris.

Pour s’inscrire et en savoir plus sur le programme, rendez vous sur le site dédié à cette manifestation

JOURNEE CASDAR 2017

----------------------------

1 Dont 6.5 millions d’euros du fond Casdar auxquels se sont ajoutés 1 million d’euros de l’Onema au titre d’Ecophyto.

Contact(s)
Martine Georget :
Chargée de mission Partenariat agricole, Collège de direction - Secrétaire générale du GIS RELANCE AGRONOMIQUE (01 42 75 96 67 - 06 75 32 28 80)

En savoir plus

Pour consulter les synthèse techniques diffusées par la revue en ligne Innovations agronomiques de l’INRA cliquez sur le lien  

Pour en savoir plus sur le GIS Relance agronomique

Le Groupement d’Intérêt Scientifique Relance agronomique associe 13 organismes de recherche, de développement et  de formation2, représentant des métiers complémentaires et des visions plurielles, autour d’un objectif partagé : contribuer à la cohérence du système Recherche, Développement, Innovation (R-D-I) agricole à l’échelle nationale et territoriale pour favoriser le développement d’exploitations agricoles et de systèmes de production durables, en adéquation avec les plans de politique publique3 et en cohérence avec le rapport Agriculture et Innovation 2025.
Ce groupement est ainsi : un lieu d’échanges, d’expression des points de vue, de confrontation et de construction d’idées et de visions ; un lieu d’élaboration de diagnostics et de recommandations à destination des acteurs de la Recherche-Développement et des décideurs des politiques publiques ;  un lieu de construction de projets collaboratifs qui pourront ensuite être portés par un collectif de membres du GIS ou un dispositif partenarial existant.

----------------------------
2 Inra, Acta, APCA, Ademe, IAVFF, Coop de France, Fncuma, FNA, InVivoAgrosolutions, IAD, FnCivam, AgroTransfert Ressources et Territoires, Trame

3 Loi d’avenir pour l’Agriculture, l’alimentation et la pêche du 13 octobre 2014 (ainsi que les plans Ecophyto, Eco Antibio, Ambition Bio 2017, Protéines végétales pour la  France 2014-2020), Loi pour la reconquête de la  Biodiversité du 8 août 2016, Loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006,  Directive européenne Nitrates du 12 décembre 1991,  Directive 91/676/CEE.