3BCAR : cinq projets de ressourcement scientifique en 2017

L’institut Carnot 3BCAR finance cinq projets de ressourcement scientifique pour l’année 2017, lui permettant, par l’alliance des forces de recherche du réseau, de répondre à des besoins futurs des industriels.

. © Inra
Par Chantal Dorthe / Alexandre Brosse
Mis à jour le 23/03/2017
Publié le 21/03/2017

Cinq projets de ressourcement scientifique (cf. encadré ci-dessous) ont été sélectionnés par l’Institut Carnot 3BCAR en 2017. Ils sont présentés ci-dessous, certains traitent de projets scientifiques très amont à TRL basse, d’autres de maturation de technologies en vue d’un transfert à plus court terme.

Comprendre le phénomène d’hétérogénéité métabolique pour améliorer les biotechnologies industrielles

Dans une culture pure de cellules microbiennes, toutes les cellules n’utilisent pas simultanément le même substrat en présence de ressources carbonées multiples.
Le projet HME vise à déterminer l’ampleur et les conséquences de ce phénomène d’hétérogénéité métabolique sur les procédés de fermentation chez la bactérie modèle Escherichia coli. Il se propose de caractériser les propriétés phénotypiques de chaque individu d’une population grâce à des technologies de pointe et d’explorer l’impact des paramètres supposés affecter le degré d’hétérogénéité. Les données seront modélisées  afin de pouvoir concevoir des stratégies de contrôle du phénomène et ainsi améliorer les performances des procédés.

Développer une souche de microalgue riche en palmitoléate, acide gras monoinsaturé de type oméga 7

La production d’huiles riches en acides gras monoinsaturés de type oméga-7  et plus particulièrement en palmitoléate (C16:1ω7), représente aujourd’hui un enjeu agro-économique majeur. L’objectif du projet NANNOMGA7 est de développer la première plateforme de microalgues dédiée à la production d’une huile contenant au moins 75 % de palmitoléate.

Mettre au point des procédés de valorisation de déchets solides urbains pour la production de molécules plateforme

Le projet RECOWER propose de coupler un bioréacteur à percolation à un procédé de séparation des produits organiques pour la production et l’extraction in situ d’acides organiques à partir de déchets solides urbains. Le procédé optimisé de fermentation en voie solide sera assuré par des cultures mixtes microbiennes, la répartition du lixiviat au sein du massif de résidus et la gestion de sa recirculation seront étudiées et modélisées pour pouvoir prédire l’extraction des molécules d’intérêt de la phase solide vers la phase liquide.

Mettre au point des procédés pour optimiser le fractionnement de biomasses par voie sèche avec tri électrostatique

Le fractionnement par voie sèche représente une alternative intéressante aux procédés chimiques ou biochimiques traditionnels utilisé pour le fractionnement de la biomasse, mais il doit être optimisé pour un  développement systématique à plus grande échelle.
Le projet SURFDRY se propose d’identifier les propriétés physicochimiques et de surfaces impliquées dans l’étape de tri électrostatique. Pour cela, une méthodologie de caractérisation de la biomasse initiale ainsi que des fractions issues du tri électrostatique sera développée, puis un traitement statistique multicritère établira une éventuelle corrélation entre les propriétés physicochimiques et le fractionnement.

Développer une méthodologie pratique de réalisation d’ACV et d’écoconception pour des technologies immatures

L’évaluation environnementale des nouvelles technologies et produits nécessite des bilans matière et énergie à échelle industrielle, difficiles à obtenir pour des technologies à TRL faible. Le projet ECO-TRANSFORM vise le développement méthodologique d’une ACV robuste pour des technologies immatures. Pour cela, il utilise une modélisation à différentes échelles par la combinaison de modules d’opérations unitaires. Appliqué à deux filières de transformation de bio-ressources (la valorisation du saccharose en dextranes et la synthèse des estolides issus du ricin), ce projet apportera des bases pour le développement d’une méthodologie générique, qui devra faire l’objet de développements ultérieurs

Contact(s)
Institut Carnot 3BCAR :
Alexandre BROSSE (01 42 75 93 82)

Les projets sélectionnés

  • HME – Hétérogénéité Métabolique chez Escherichia coli
    Durée du projet : 18 mois
    Unités de recherche : LISBP (Université de Toulouse, CNRS, INRA, INSA, Toulouse), TWB (Université de Toulouse, CNRS, INSA, INRA, Ramonville-Saint-Agne), LBE (INRA, Narbonne), LCMD (CNRS, ESCPI Paris)
  • NANNOMEGA7 – Développement d’une souche microalgale riche en palmitoléate
    Durée du projet : 24 mois
    Unités de recherche : Institut Jean-Pierre Bourgin IJPB (AgroParisTech, INRA, Versailles), LPCV (CEA, INRA, CNRS, Grenoble)
  • RECOWER – Couplage de procédés de fermentation et séparation pour la valorisation de déchets solides urbains pour la production de molécules plateforme
    Durée du projet : 36 mois
    Unités de recherche : LISBP, LBE, TWB, LGC (INP, UPS, CNRS, Toulouse)
  • SURFDRY - Compréhension des propriétés physicochimiques impliquées dans le fractionnement de biomasses par voie sèche avec tri électrostatique en vue de l’optimisation du procédé
    Durée du projet : 24 mois
    Unités de recherche : LCA (INRA INPT Toulouse), CRT CATAR (Toulouse), IATE (INRA CIRAD, Montpellier SupAgro, Université Montpellier)
  • ECO-TRANSFORM - Evaluation environnementale (ACV) et Ecoconception de procédés de transformation de bio-ressources
    Durée du projet : 12 mois
    Unités de recherche : LISBP, ITERG (Bordeaux)

http://www.3bcar.fr/images/Projets_de_ressourcement_2017_3BCAR.pdf

En savoir plus sur le financement de projets de recherche par l’abondement de l’institut Carnot 3BCAR

L’institut Carnot 3BCAR perçoit chaque année un abondement, calculé proportionnellement à ses collaborations avec des entreprises. Cet abondement permet de financer, outre son fonctionnement et les activités liées à la professionnalisation croissante du réseau, de la  recherche au sein du réseau.

Ainsi plusieurs projets de ressourcement sont lancés chaque année, à la suite d’un appel à projets interne ciblé sur  les domaines de compétences stratégiques de 3BCAR. Ces projets de recherche amont permettent de conserver une avance de phase et d’anticiper les besoins futurs des entreprises. Les résultats de ces projets déboucheront sur de nouvelles pistes d’innovation et pourront venir irriguer la R&D des entreprises par le transfert de technologie.