• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

COMBITAN : sainfoin et châtaignes dans l’alimentation des moutons

L’Institut Carnot France Futur Elevage a financé un projet pour tester l’efficacité de granulés de sainfoin enrichis de tannins condensés de châtaignes afin de lutter contre les nématodes parasites et de réduire la production de gaz à effet de serre chez le mouton et la chèvre.

Brebis.. © Inra, MAITRE Christophe
Mis à jour le 11/12/2017
Publié le 30/10/2017

Dans un contexte international où la résistance aux antiparasitaires se développe chez les vers nématodes du tube digestif et où la lutte contre le réchauffement climatique s’intensifie, la recherche de nouvelles solutions nutritionnelles s’impose aux acteurs des filières élevage. Les tannins condensés, des métabolites secondaires de nombreuses plantes, présentent des propriétés intéressantes pour répondre à ce double challenge.

Le projet COMBITAN vise à développer de nouveaux aliments - sous forme de granulés - riches en tannins condensés provenant de sainfoin et de coproduits de l’industrie des « noix » au sens générique (châtaignes, noisettes, etc). Ces nouveaux aliments permettraient de lutter contre le développement de parasites internes (les nématodes) et de réduire la production de gaz à effets de serre chez les petits ruminants en optimisant la fermentation ruminale. COMBITAN rassemble des acteurs publics - deux unités mixtes de recherche pour la France, une université britannique et une finlandaise – ainsi que deux entreprises privées.
Les chercheurs vont explorer la teneur en tannins condensés, d’une part dans les granulés déshydratés de sainfoin obtenu à partir d’un même cultivar mais récolté à trois dates différentes de l’année, et d’autre part dans des coproduits de trois espèces différentes (châtaignes, noix et noisettes). Le Universités de Reading et de Turku, spécialistes mondiaux des analyses de tannins réalisent ces quantifications et caractérisations. La société MG2mix en lien avec la filière Multifolia fournit les granulés de sainfoin. La Société INOVchâtaigne fournit les coproduits de châtaignes.
Les produits ayant les plus hautes teneurs en tannins sont associés dans des granulés « optimisés» obtenus par des processus technologiques assurant la meilleure préservation de ces molécules actives. Le savoir-faire des industriels est essentiel à la production de ces granulés.

Les chercheurs du laboratoire "interactions hôtes-agents pathogènes" –IHAP- comparent les effets anthelminthiques des granulés de sainfoin normaux ou optimisés sur la base d’essai in vitro ou chez des animaux expérimentalement infestés avec des nématodes (un ver parasite de la caillette et un parasite intestinal). Les chercheurs de l’unité mixte de recherche sur les herbivores –UMRH- évaluent la valeur nutritionnelle ainsi que l’impact sur la production de méthane des granulés optimisés, des granulés normaux et des extraits bruts de tannins, dans des systèmes de fermentation in vitro et in vivo chez le mouton.
Ce projet comporte de fortes potentialités d’innovations industrielles. Outre le fait de contribuer à la valorisation des légumineuses dans l’alimentation animale, COMBITAN pourrait conduire à :

  • Valoriser certains coproduits agro-industriels, assimilés jusqu’à présent à des déchets ;
  • Développer des technologies pour préserver et stabiliser les tannins et autres composés bioactifs présents dans les diverses ressources.

COMBITAN permet aussi d’explorer le concept d’aliments fonctionnels pour ruminants, riches en tannins associant effets antiparasitaires, nutritionnels et environnementaux.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Hervé HOSTE (05 61 19 38 75) Unité Mixte de Recherche Interactions hôtes-agents pathogènes -UMR 1225 IHAP-, ENVT et INRA, ENV Toulouse 23 chemin des Capelles, 31076 TOULOUSE CEDEX
Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Toulouse

Le projet COMBITAN en bref

Coordinateur : Hervé Hoste, directeur de recherche INRA à Toulouse  
Durée du projet : 3 ans (2017-2019)
Coût du projet : 114,8 K€
Partenaires :      

  • UMR 1213 Herbivores, INRA et VetAgroSup, 63122 Saint Genès Champanelle
  • UMR 1225 IHAP Interaction Hôte-Agents Pathogènes, ENVT et INRA, 31076 Toulouse
  • Université Reading (Royaume Uni)
  • Université Turku (Finlande)
  • Société MG2Mix, 35220 Chateaubourg,  
  • Société INOVchataigne, 24400 Saint Médard de Mussidan.

France Futur Élevage

L’Institut Carnot France Futur Élevage propose aux entreprises du secteur de l’élevage des compétences en R&D mobilisant trois leviers d’action essentiels à un élevage multi-performant durable et rentable : la santé, l’alimentation et les systèmes d’élevage, la génétique animale.
France Futur Élevage réunit des acteurs de la recherche agro-vétérinaire de visibilité mondiale et le savoir-faire expert en R&D de trois Instituts Techniques Agricoles leaders internationaux des services à l’élevage.
Il finance, chaque année à ses équipes membres, plusieurs projets de recherche amont, dit de ressourcement, dont l’objectif est de générer des résultats transférables aux entreprises.
www.francefuturelevage.com

 
Twitter : @Carnot_F2E
Contact : Fanny Wacquet, chargée d'affaires, fanny.wacquet@inra.fr ;Tél : 01 42 75 93 26 ;
Inra Transfert, 28 rue du Docteur Finaly, 75015 Paris

Le réseau France Futur Elevage :

1 000 chercheurs et ingénieurs
120 Doctorants et post-doctorants
12 Laboratoires de Recherche
3 Instituts Techniques Agricoles
2 plateforme expérimentales

Chiffres clés :

386 contrats de recherche avec 147 acteurs privés
620 Publications de rang A
34 brevets en cours