• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Programme européen CORE Organic II

Un appel à projets du programme européen CORE Organic II (1), dédié à l’agriculture biologique, vient d’être lancé pour trois ans. L’Inra, déjà impliqué dans CORE Organic I (2007-2010), renouvelle sa participation à ce nouveau programme et contribue ainsi à l’effort européen de la recherche en faveur de l’agriculture biologique.

Core OrganicII. © inra
Mis à jour le 12/02/2013
Publié le 11/01/2011

CORE Organic est un réseau ERA-NET 2 qui a pour objectif de mieux coordonner les efforts de la recherche européenne en agriculture biologique. Ce réseau compte aujourd’hui 26 partenaires de 21 pays européens. L’Inra intervient – aux côtés du ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche (MAAP) - sur trois plans : orientations stratégiques, apports scientifiques et financement de projets de recherche.

L’ERA-NET CORE-Organic I a déjà permis d’inventorier les moyens de recherche mobilisés par les 11 pays membres du premier réseau, d’initier et de financer 8 projets de recherche. Deux de ces projets et leurs principaux résultats sont décrits brièvement ci-dessous.

L’ERA-NET CORE-Organic II a été approuvé en 2010 et durera 3 ans. L’objectif principal du réseau renouvelé et élargi est de s’accorder sur des priorités de recherche communes, de développer et sélectionner des projets de recherche transnationaux et d’assurer la diffusion des résultats. Le premier appel à projets de CORE Organic II lancé en juillet 2010 porte plus spécifiquement sur la conception de systèmes de culture en agriculture biologique à la fois productifs et durables, ainsi que sur l’amélioration des performances en élevage biologique de monogastriques (porc, volaille et poisson). Il soutient aussi l’élaboration d’outils et de méthodes permettant d’assurer la qualité et la sécurité des aliments biologiques tout au long de la chaîne de production.

Pour en savoir plus : www.coreorganic2.org

____________________

1 CORE Organic : Coordination of European Transnational Research in Organic Food and Farming.

2 ERA-NET : European Research Area Network

____________________

CORE Organic I : deux exemples de recherchesL’Inra a participé, dans le cadre de CORE Organic I (2007 - 2010), à deux des projets impliquant des équipes de recherche françaises.

Améliorer la qualité du blé biologique (AGTEC-ORG)3

La production de blé biologique en Europe ne parvient pas à satisfaire la demande des consommateurs en forte augmentation ce qui conduit à des importations régulières. Les exigences de la filière blé-farine-pain se renforcent en termes de qualité technologique et sanitaire.

Le projet AGTEC-ORG coordonné par un partenaire français (ISARA Lyon) a pour objectif d’identifier des méthodes agronomiques et technologiques innovantes pour améliorer les performances du blé biologique en termes de rendements, de qualité boulangère et de valeur nutritionnelle des farines. Ce projet réunit 9 partenaires européens comprenant des agronomes, des spécialistes des procédés alimentaires et des économistes.

Les travaux de recherche explorent plus précisément la relation entre la nutrition minérale et hydrique des blés biologiques et leur aptitude à la panification. Le développement d’associations végétales blé-légumineuses et la gestion intégrée de la fertilisation (combinaison de plusieurs sources d’azote) améliorent les conditions de nutrition azotée et par suite, les rendements en grains et la qualité boulangère du blé. Toutefois, l’aptitude à la panification des blés semble fortement liée au cultivar et aux conditions hydriques et azotées de la parcelle. Diverses techniques de préparation des farines sont testées afin de maîtriser la présence de mycotoxines et d’améliorer la valeur nutritionnelle et sensorielle des produits de panification. L’analyse des liens entre nutrition azotée et qualité boulangère est en cours.

3 AGTEC-ORG : Agronomical and Technological Methods to Improve Organic Wheat Quality

Consulter le site du projet : agtec.coreportal.org

____________________

CORE-PIG : un outil pour prévenir les maladies et lutter contre les parasites des porcs en élevage biologique

La santé des porcs varie beaucoup suivant les élevages, essentiellement en fonction des pratiques de gestion des animaux. Comme l’utilisation des antibiotiques et des médicaments antiparasitaires en élevage biologique sont proscrits à titre préventif et fortement limités à titre curatif, ce projet se concentre sur la prévention de certains problèmes très fréquents, à savoir la mortalité des porcelets et les parasites intestinaux. Il a pour objectif de mettre au point des outils utilisables par les techniciens ou les éleveurs pour identifier les facteurs à l’origine des problèmes de santé des porcs en élevage biologique en Europe, et trouver des solutions pour y remédier.

De nombreuses données ont été collectées dans une centaine d’élevages biologiques de porcs répartis dans 6 pays (performances des animaux, alimentation, âge au sevrage, mesures d’hygiène, traitements médicaux, modes de logement). De plus, des mesures cliniques ont été réalisées sur les animaux (boiteries, nombre de lésions cutanées…), ainsi que des analyses pour rechercher la présence de parasites. Enfin, les éleveurs ont enregistré toutes les données relatives aux mise-bas, à la mortalité des porcelets et aux traitements effectués sur les truies et les porcelets.

Les premiers résultats confirment que la mortalité des porcelets en élevage biologique est relativement élevée par rapport à l’élevage conventionnel, mais qu’il n’y a pas de différence claire entre truies mettant bas en plein air ou en bâtiments fermés. Par ailleurs, la prévalence des parasites intestinaux est élevée. La recherche des facteurs de risque s’avère très difficile compte tenu de la grande diversité des modes de conduite et de logement des animaux. Le projet a permis d’élaborer des outils d’aide à la décision concernant le logement et la conduite des animaux pour réduire les problèmes de diarrhées des porcelets et de reproduction des truies.bue ainsi à l’effort européen de la recherche en faveur de l’agriculture biologique.

Un colloque de restitution des résultats du projet COREPIG intitulé "Prévention de la santé des porcs en élevages biologiques" a eu lieu le 14 décembre 2010 à Rennes (Agrocampus Ouest).

Contact INRA :

Armelle Prunier, 02 23 48 50 56 ; Armelle.Prunier@rennes.inra.fr

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Coordinateur du projet : :
Christophe David - ISARA Lyon (04 27 85 85 26)