• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

NU-AGE : un projet européen dédié aux besoins nutritionnels spécifiques des personnes âgées

Peu de recherches ont été menées jusqu’à présent sur l'influence du régime alimentaire sur les désordres métaboliques liés à l'âge. Mené par l'université de Bologne, en Italie, le consortium NU-AGE rassemble 30 partenaires de 17 pays européens. Des nutritionnistes, des biogérontologues, des immunologues et des biologistes moléculaires d’instituts de recherche et de l’industrie étudient l'impact du régime alimentaire sur le troisième âge en Europe. L’Unité de Nutrition Humaine et le CRNH Auvergne en font partie.

Supermarché. Homme agé dans un rayon de céréales. © MAITRE Christophe
Mis à jour le 04/04/2013
Publié le 06/11/2012

Le projet NU-AGE a reçu 9 millions d'euros au titre du thème «Alimentation, agriculture et pêche, et biotechnologie» (KBBE) du septième programme-cadre. Il vise à montrer comment la nutrition peut contrer et/ou ralentir le processus de vieillissement, notamment le déclin cognitif, le développement de maladies cardiovasculaires et digestives, la perte de masse musculaire, le déclin de l’immunité et la diminution de la densité minérale osseuse.

D’une durée de 5 années, le projet s’est fixé pour objectif de contrer le déclin cognitif et physique par une intervention nutritionnelle impliquant 1250 volontaires sains âgés de 65 à 79 ans, d’évaluer à l’aide de biomarqueurs, l’effet de la nouvelle pyramide alimentaire pour les plus de 65 ans sur les systèmes et organes, d’identifier les mécanismes et cibles moléculaires et cellulaires responsables de l’effet du régime alimentaire, de réaliser des études génétiques et épigénétiques pour évaluer le rôle de la variabilité individuelle de la réponse au régime. Les résultats de cette étude permettront de développer des aliments mieux adaptés à la physiologie du troisième âge. Une réflexion sera menée sur la manière la plus efficace d’informer les personnes âgées sur les recommandations alimentaires.

Le CRNH Auvergne coordonne les activités visant à standardiser les procédures de déroulement de l’étude d’intervention, la collecte, le stockage et le transport des échantillons biologiques ainsi que la validation du protocole auprès des comités d’éthique des centres d’inclusion. Il est également impliqué dans la conception du régime que devront suivre les volontaires, l’inclusion des volontaires, le relevé des consommations alimentaires, la prise de mesures et la collecte d’échantillons ainsi que l’analyse des données.

L’UNH est impliquée dans l’identification de biomarqueurs par une approche biochimique, métabolomique et oxydo-lipidomique qui permettront de mieux définir l’état de santé et la réponse à un régime alimentaire adapté.

En savoir plus : http://www.nu-age.eu/home

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Alimentation humaine
Centre(s) associé(s) :
Auvergne - Rhône-Alpes