• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Equipement unique au monde : Un laboratoire intégré à la forêt pour mesurer l’impact des changements climatiques sur l’écosystème forestier

Les chercheurs  ont conçu un équipement exceptionnel - EQUIFOR - pour déterminer l’impact des changements sur l’écosystème forestier, tels que le climat et l’intensification de la récolte des petits bois (bioénergie). Les scientifiques recherchent des organismes interprofessionnels et / ou industriels, susceptibles d’être intéressés par ce projet.

FORET  en région normande.. © © INRA / Gérard PAILLARD, PAILLARD Gérard
Mis à jour le 06/06/2013
Publié le 04/07/2011

Contexte et enjeux

Les changements climatiques (variation des précipitations) et l’intensification des prélèvements de petits bois en forêt sont susceptibles d’entraîner des risques écologiques qu’il est important de mesurer, notamment, leurs impacts sur la durabilité de l’écosystème forestier, sur la biodiversité, sur la qualité de l’eau et des sols. La prévisibilité des risques inhérents à ces changements et sur la production de bois nécessite de disposer d’un équipement de très haute technologie.

Objectif de recherche

EQUIFOR propose d’installer un toit transparent situé à 2-3 m de hauteur et amovible dans une hêtraie de Lorraine (forêt de Montiers en Meuse) afin de manipuler l’eau arrivant au niveau du sol de la forêt. Pour la première fois, l'estimation couplée de l'impact de facteurs tels que les niveaux de la précipitation, le retour de la matière organique au sol et le type de sol sera effectuée. De plus, le fonctionnement de l’écosystème forestier sera suivi de manière multi-disciplinaire en étudiant simultanément les flux et les interactions entre tous les compartiments de l'écosystème à l’aide de ce véritable laboratoire d'écologie fonctionnelle intégrée en forêt. Le but est également de définir à l’échelle locale et régionale les implications et les risques sur la production, les services environnementaux (stockage C, qualité et quantité d’eau, qualité des sols, biodiversité,…), la valeur économique des produits et des services.

Instrumentation de suivi du fonctionnement biologique et biogéochimique

Recherche de partenaires et/ou d'utilisateurs du dispositif ou des résultats

Ce projet multi-disciplinaire est supporté par un consortium original qui inclut des équipes de la recherche du secteur public (Institut National de la Recherche Agronomique ; Université de Lorraine, Agro-Paris-Tech, Agence Nationale pour la Gestion des déchets Radioactifs, Office Nationale des Forêt et Centre Régional de Propriété de Forestière) et des équipes du secteur industriel de l’énergie et de l'environnement (COFELY du groupe de GDF-Suez et MEAC). De plus, différents organismes nationaux et internationaux ont déjà annoncé leur désir d’utiliser cet équipement. Les chercheurs lancent un appel à tout autre partenaire (organismes interprofessionnels, industriels, gestionnaires du territoire) intéressés par cet équipement d’excellence.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Adjointe Partenariat :
Anne Jambois (03 83 39 41 03)
Département(s) associé(s) :
Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques
Centre(s) associé(s) :
Grand Est - Nancy