• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Extraction de la protéine OVAX pour lutter contre listeria

Les chercheurs de l’unité de recherche avicole de l’INRA ont découvert et caractérisé une nouvelle molécule aux propriétés anti-listéria. Il s’agit de l’OVAX (pour “ovalbumin-related protein X”), qu’ils ont isolée à partir de blanc d’œufs grâce à une méthode qui permet de conserver son activité antimicrobienne.

Jaune et blanc d'un oeuf cassé.. © Inra, MAITRE Christophe
Mis à jour le 06/01/2016
Publié le 05/04/2013

Listeria monocytogenes est une bactérie ubiquitaire responsable de la listériose, une intoxication alimentaire particulièrement sérieuse pour les femmes enceintes car elle peut provoquer des fausses couches, et même la mort du fœtus, les nourrissons, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées. L’intoxication à la listeria se fait par ingestion de nourriture contaminée : lait cru, charcuterie, produits non pasteurisés, etc. même conservés à 4°C. Les symptômes peuvent apparaître au bout de deux mois et incluent fièvre, douleurs musculaires, désordres gastro-intestinaux, maux de tête, une nuque rigide, une perte de l’équilibre et même des convulsions. La listériose présente des taux d’hospitalisation (97% des patients infectés) et de mortalité (25% des patients) élevés. Même si le nombre de cas a fortement diminué dans les pays développés, des épidémies mortelles surviennent chaque année en Amérique du Nord et en Europe. Les traitements antibiotiques actuels (pénicilline, streptomycine, sulfamides, etc.) sont lourds et la guérison dépend de l’état immunitaire du patient. De plus, l’apparition de résistances de certaines espèces de listeria, et d’autres microbes, aux antibiotiques rend urgent le développement de nouvelles molécules de lutte.

Les chercheurs de l’unité de recherche avicole de l’INRA ont identifié une protéine aux propriétés anti-listéria : elle est appelée OVAX (pour “ovalbumin-related protein X”), et sa présence dans les œufs de poule avait déjà été décrite sans que sa fonction ait été élucidée.

Les scientifiques ont mis au point une méthode basée sur la chromatographie héparine-sépharose pour éliminer l’ovalbumine, la protéine majeure du blanc d’œuf, et isoler la fraction antimicrobienne. L’OVAX constitue la moitié des protéines de cette fraction. Les scientifiques ont purifié la protéine OVAX et l’ont identifiée par spectrométrie de masse.

Les chercheurs de l’INRA ont étudié l’effet dose-réponse de l’OVAX sur la croissance bactérienne :

  • L’OVAX réduit la croissance de la souche de Listeria monocytogenes EGD
  • L’effet des solutions d’OVAX sur la croissance de listeria est dose-dépendant
  • Cet effet est observé pour des concentrations de protéine purifiée comprises entre 25 et 60 µg/ml
  • Les solutions d’OVAX ont un effet anti-listéria durable, i.e. jusqu’à 25 h d’incubation avec le pathogène

Des résultats identiques ont été obtenus avec la fraction de blanc d’œuf liant l’héparine (i.e. fraction enrichie en OVAX).
Les propriétés anti-listéria de la fraction liant l’héparine et de l’OVAX purifiée sont aussi conservées après traitement par les enzymes digestives telles que la trypsine et chymotrypsine, qui sont respectivement présentes dans le tractus digestif de l’Homme et celui des ruminants. L’OVAX inhiberait aussi la croissance d’autres pathogènes alimentaires (ex : Salmonella enterica Enteritidis).

Cette invention brevetée (WO2011/151407) consiste en une nouvelle molécule anti-listéria et divulgue les méthodes pour l’extraire et la produire. Ce nouvel agent antimicrobien trouve des applications dans les domaines de l’agroalimentaire mais aussi de la santé, à l’instar du lysozyme, une protéine du blanc d’œuf largement utilisée comme principe actif de médicaments ou comme conservateur alimentaire.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Sophie Réhault-Godbert UR83 Recherches Avicoles, Fonction et Régulation des protéines de l’œuf, 37380 Nouzilly, France
INRA Transfert; 28 rue du Dr Finlay, 75015 Paris, France - Chargée de valorisation :
Alice AGASSE (01 42 75 93 54)