Prétraitement de biomasse ligno-cellulosique en voie sèche

Procédé de fractionnement d'une biomasse ligno-cellulosique comprenant une étape de traitement chimique alcalin en voie sèche, une étape de traitement thermique, et une étape de traitement mécanique.

Prétraitement de biomasse ligno-cellulosique en voie sèche. © Inra
Mis à jour le 19/04/2017
Publié le 07/04/2017

La production de bioénergie à partir d'une biomasse ligno-cellulosique est une des voies de valorisation de la biomasse et une alternative prometteuse face à l'épuisement des énergies fossiles.

La biomasse ligno-cellulosique est composée principalement de cellulose, d'hémicellulose et de lignine. Sa nature composite et sa structure matricielle rendent difficile l'accès des enzymes aux molécules pouvant être transformées par voie biologique ainsi que sa digestion, il est donc nécessaire de prétraiter la biomasse ligno-cellulosique afin d'améliorer l'efficacité de l'hydrolyse enzymatique des polymères pariétaux, étape-clé pour la production de bioéthanol, de méthane et d’autres biomolécules à plus haute valeur ajoutée.

Les prétraitements chimiques sont couramment utilisés pour augmenter l'accessibilité enzymatique de la cellulose et de l'hémicellulose. Ils ont l'inconvénient d'utiliser une grande quantité d'eau, de solvants et de réactifs chimiques, tout en générant beaucoup d'effluents toxiques qui doivent ensuite être traités et éliminés.

Les prétraitements thermiques constituent des procédés plus respectueux de l'environnement mais plus coûteux en énergie.

La présente invention concerne un procédé de fractionnement en voie sèche d'une biomasse ligno-cellulosique comprenant une étape de traitement chimique alcalin suivie d'une étape de traitement thermique par torréfaction et d'une étape de traitement mécanique par broyage ultrafin. Elle concerne également un procédé de production d’énergie (CH4) obtenue par transformation d'une biomasse ligno-cellulosique prétraitée selon le procédé de fractionnement de l'invention, et plus généralement un procédé de production de produits valorisables.

La présente invention a aussi pour objet la biomasse prétraitée, sous forme de paillettes facilement stockables et/ou transportables, en appliquant le procédé de fractionnement de l'invention.

Contact(s)
Chargée de valorisation INRA Transfert :
Hélène Genty

Applications

  • chimie verte ; cosmétologie ; pharmacie, …
  • Brevet  WO2016120801 (priorité 24/01/2015) Procédé de prétraitement thermo-chimique d'une biomasse ligno-cellulosique en voie sèche