• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Observer et caractériser les plantes : une rencontre « B to B » sur le phénotypage haut-débit

L'institut Carnot Plant2Pro a organisé, en collaboration avec le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, une première rencontre chercheurs-entreprises sur le thème du phénotypage à haut-débit au service de l'amélioration, la nutrition et de la protection des plantes.

robot d’analyse des parcelles expérimentales
Mis à jour le 04/03/2019
Publié le 20/11/2018

Le phénotypage à haut-débit pour différents secteurs d’application

Près de 80 participants se sont réunis le 15 mai 2018 au Centre Inra Toulouse-Occitanie, lors d’une journée dédiée au phénotypage à haut-débit des plantes. Sociétés de sélection variétale, startups en agriculture de précision, entreprises spécialisées en ingénierie robotique, instituts de recherche… Un public varié est venu découvrir l'offre de recherche et d’innovation de l’institut Carnot Plant2Pro.
Conçu pour mesurer des paramètres spécifiques des plantes de manière non destructive, à grande échelle, en continu et de façon automatisée, le phénotypage à haut-débit permet de faire progresser nos connaissances sur les besoins des plantes au cours de leur croissance. Dans un contexte de changement climatique et de diminution de l’usage des intrants de synthèse, ces dispositifs sont des leviers d’innovation pour les entreprises.
Labellisés Plant2Pro, les instituts techniques ARVALIS Institut du Végétal, Terres Inovia et l’Institut Français de la Vigne et du Vin ainsi que des unités de recherche de l’Inra, sont venus présenter leurs résultats et leurs offres de recherche devant les acteurs des secteurs d’activité concernés : sélection variétale, santé des plantes, nutrition végétale, mais aussi technologies de robotique et outils numériques.

Une large gamme de dispositifs multi-échelles

En anticipation du changement climatique, les plateformes montpelliéraines de phénotypage (Montpellier Plant Phenotyping Platforms -M3P-) permettent d’évaluer les stratégies des plantes cultivées face aux stress hydriques et thermiques en conditions environnementales contrôlées. Les dispositifs Phéno3C à l’Inra de Clermont-Ferrand et PhénoField d’ARVALIS à Ouzouer-le-Marché sont, quant à eux, équipés de portiques mobiles anti-précipitations et de centaines de capteurs pour étudier les effets des variables clés du changement climatique (stress hydrique, CO2) sur la performance des plantes de grande culture.
Le phénotypage à haut-débit s’applique également à la santé et à la nutrition des plantes : sur le site de Toulouse, la plateforme de phénotypage (Toulouse Plant Microbe Phenotyping Platform -TPMP-), les chercheurs étudient l’interaction des plantes avec les microorganismes (pathogènes bactériens, mycorhizes) et certaines adventices. En expérimentations de plein champ, sur le domaine d’Epoisses, la plateforme PHENOVIA de Terres Inovia, propose par exemple des essais de résistances aux pathogènes et des essais de produits de biocontrôle ou de biostimulants sur oléoprotéagineux.

Des outils sources de partenariats de R&D

Illustrant des solutions appliquées à plus haut niveau de maturité technologique, l’entreprise Inoviaflow a présenté les Rhizotubes, technologies développées en collaboration avec l’unité mixte de recherche Agroécologie à Dijon. Ces dispositifs aujourd’hui commercialisés à l’échelle mondiale, permettent d’observer in situ le système racinaire et l’interaction des végétaux avec les micro-organismes pathogènes ou mutualistes du sol. Ensuite, le projet ALPHI a permis à ARVALIS de répondre à ses besoins d’expérimentation en effectuant l’intégration industrielle de vecteurs de capteurs en co-développement avec deux équipementiers, Robopec et Meca3D. La session de présentation s’est terminée avec l’exemple de la startup Hiphen qui a été créée suite à une collaboration exemplaire Inra-ARVALIS. Ensemble, ils ont développé la phénomobile, un robot d’analyse des parcelles expérimentales et d’état d’une population de végétaux.
Une visite de deux plateformes de phénotypage a été organisée sur le site de Toulouse permettant d’échanger directement avec les équipes de recherche : Agrophen, plateforme utilisatrice de la phénomobile, et la plateforme Héliaphen dédiée à la caractérisation semi-contrôlée du Tournesol.
La majorité des plateformes présentées sont des infrastructures du réseau PHENOME.
De cette journée de démonstration, organisée par Plant2Pro®, ressort un bilan positif : 12 intervenants, 70 visites réparties sur deux plateformes technologiques et 50 rendez-vous « B to B » entre les participants et les équipes de l’Institut Carnot Plant2Pro.

Contact(s)
chargées d’affaires :
Alice Valles (+33 (0)1 42 75 92 49), Fiona Bourdoncle (+33 (0)1 42 75 92 14)

A propos de Phenome : un réseau de 9 plateformes

Le projet PHENOME coordonné par l’Inra et financé à hauteur de 24 M€ par des Investissements d’Avenir, a permis à la communauté scientifique française de se doter d’un réseau de plateformes de phénotypage pour mesurer, grâce à des méthodes précises et à haut-débit, des caractères agronomiques de plantes soumises à divers scénarios de climats et d’itinéraires techniques associés au changement global.

Le réseau PHENOME compte :

  • deux plateformes en conditions contrôlées (M3P Montpellier et 4PMI Dijon)
  • cinq plateformes semi-controlées et au champ : Ouzouer-le-marché et Clermont-Ferrand, en conditions semi-contrôlées et Epoisses (Dijon), Toulouse, Montpellier en conditions « au champ »
  • deux plateformes « omiques » : Nantes (Phenochem) et Bordeaux (Hit-Me)

Les plateformes de phénotypage du dispositif national PHENOME sont accessibles aux utilisateurs externes, qu’ils soient publics ou privés. Les conditions d’accès sont expliquées à l’adresse suivante :
https://www.phenome-fppn.fr/Acces.
Toute demande d’accès se fait en ligne.

A propos de Plant2Pro

L’institut Carnot Plant2Pro

L’institut Carnot Plant2Pro propose une offre R&D intégrée et pluridisciplinaire « du laboratoire au champ » dédiée aux productions végétales agricoles.
Le label Carnot est attribué à des structures de recherche publique pour certifier leur excellence scientifique et leur professionnalisme de la relation partenariale. Le Carnot finance des projets internes innovants sous forme d’Appels à Projets annuels, sélectionnés sur des critères d’excellence et de transférabilité. Il est de plus certifié ISO 9001 pour l’appropriation des bonnes pratiques de contractualisation et de propriété intellectuelle avec les partenaires industriels.
Plant2Pro regroupe 14 laboratoires de recherche académique et 3 instituts techniques agricoles pour accompagner les entreprises et stimuler l’innovation et le transfert dans les domaines de l’innovation variétale, de la protection des cultures et du biocontrôle, de l’agronomie, des systèmes de cultures et de l’agriculture de précision, à travers notamment les applications du numérique.

Contact:
Alice VALLES, Chargée d’Affaires du Carnot Plant2Pro ; Tel : +33 (0) 1 42 75 92 49 ;
INRA Transfert, 28 rue du Docteur Finlay, 75015 Paris