• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

De nouveaux spectromètres à l’Inra, une plate-forme pour les recherches sur l’alimentation

Le 10 septembre 2010 a eu lieu l’inauguration des nouveaux spectromètres de la plate-forme Résonance magnétique des systèmes biologiques de l’Inra de Clermont-Ferrand – Theix.  Ces appareils de dernière génération permettent aux équipes de recherche et à leurs partenaires de disposer d’une plate-forme unique en France.

Spectromètre de masse isotopique et son analyseur élémentaire pour les analyses azote, carbone et soufre. © SEGURA Raphaël
Par Service presse INRA (01 42 75 94 12)
Mis à jour le 15/02/2013
Publié le 02/11/2010

Cette plate-forme Résonance magnétique des systèmes biologiques est un outil majeur d’observation et d’analyse du vivant. Elle est hébergée dans l’Unité de recherche Inra "Qualité des Produits Animaux" (QuaPA), sous la direction de Jean-Pierre Renou, directeur de recherche à l’Inra. Les expérimentations conduites sur ces installations s’inscrivent dans des projets de recherche en Sciences des aliments (caractérisation des produits, étude des processus de transformation) et en nutrition humaine (connaissance des voies métaboliques, importance de la perception sensorielle sur l’alimentation). La plateforme est ouverte à la communauté scientifique et aux partenaires industriels, à l’échelle régionale, nationale et internationale.

L’inauguration a été faite par Patrick Stefanini, Préfet de la région Auvergne ; René Souchon, Président du Conseil régional d’Auvergne et Marion Guillou, Présidente directrice générale de l’Inra, en présence de Michel Beckert, Président du Centre Inra de Clermont-Fd-Theix et de nombreuses personnalités du monde scientifique, économique et politique régional.

_______________________________________

(*) : les appareils équipant la plate-forme sont les suivants :

  • un spectromètre avec un aimant de 9,4 Tesla et de 9 cm d'entrefer pour l'étude des fluides biologiques et des produits de petite taille (du grain de riz à la souris)
  • un spectromètre avec un aimant 4,7 Tesla et de 40 cm d'entrefer pour travailler sur des échantillons de plus gros volume entre 9 et 21 cm (possibilité de suivi des transformations -cuisson, congélation- in situ des produits agro-alimentaires)
  • un spectromètre avec un aimant 11,7 Tesla et de 18 cm d'entrefer permettant d'étudier les petits animaux.
Contact(s)
Service communication INRA Clermont-Ferrand-Theix :
Odile Bernard (04 73 62 40 35)