• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

3 questions à une jeune pousse : TimeSens et SensoStat

Toucher, ouïe, goût… l’analyse des perceptions sensorielles par rapport à un produit alimentaire, cosmétique, pharmaceutique ou autre, c’est le cheval de bataille de SensoStat, institut de recherche privé expert en tests sensoriels et consommateurs. Cet institut utilise souvent TimeSens®, un logiciel d’acquisition et d’analyse de données distribué par la startup TSI et développé par l’Inra, au Centre des sciences du goût et de l’alimentation (CSGA). Arnaud Thomas, responsable Recherche & Innovation de SensoStat et Pascal Schlich, chercheur au CSGA, répondent à nos questions. 

Test pour analyse sensorielle. Article 3 questions à une jeune pousse pour TSI et SensoStat.. © Inra, TSI - Sensostat
Par Anaïs Bozino
Mis à jour le 12/04/2019
Publié le 06/12/2018

Comment sont nées les deux structures ?

Arnaud Thomas : Christine Urbano et Eric Teillet, anciens ingénieur contractuel et doctorant à l’Inra, ont créé SensoStat en 2012 afin de répondre à des demandes de service en analyse sensorielle.

Pascal Schlich : Par ailleurs, en 2009, Michel Visalli, informaticien au CSGA, et moi-même avons co-inventé TimeSens® afin de diffuser la méthode innovante appelée « DTS » : Dominance Temporelle des Sensations, qui a été développée par l’Inra. TimeSens® a ensuite intégré la plupart des méthodes de l’analyse sensorielle afin de devenir, en 2016, un logiciel commercialisé par la startup TSI.

Infographie chronologie des parcours de l'Institut SensoStat et de la startup TSI, qui développe le logiciel TimeSens pour le format 3 questions à.. © Inra, véronique gavalda
© Inra, véronique gavalda

Sur quel secteur SensoStat et TSI se positionnent-ils ?

A. Thomas : SensoStat permet, par exemple, aux entreprises de quantifier la perception sensorielle de leurs produits et de la comparer à celles des produits de la concurrence, lors du développement d’une nouvelle recette, ou tout simplement pour mieux cerner les attentes de ses clients. L’analyse sensorielle mesure les différentes sensations que nous éprouvons lors de la consommation d’un produit, qu’il soit alimentaire ou pas. SensoStat et l’Inra ont mené un projet de recherche pour mesurer la dynamique émotionnelle lors de l’évaluation de trois types de produits : chocolats, parfums et vidéos publicitaires. Nous cherchons à trouver le lien entre ces sensations et les éventuelles émotions ressenties par le panel au cours de la consommation ou de l’utilisation du produit. Les données recueillies sont des échelles de notation et des enregistrement vidéo du sujet en présence du produit. Si, pour les vidéos publicitaires, la charge émotionnelle a été mise en évidence, les résultats étaient moins probants pour les deux autres types de produits. Un nouveau protocole d’évaluation sensorielle a ainsi été implémenté dans le logiciel TimeSens®.

P. Schlich : Côté TSI, nous cherchons à promouvoir l’utilisation et le développement de ce logiciel. Ce dernier offre la possibilité d’utiliser rapidement les méthodes innovantes d’analyse sensorielle développées au CSGA par la plateforme ChemoSens. D’ailleurs, ces méthodes permettent de travailler aussi bien avec des panels entraînés qu’avec des panels de consommateurs. TimeSens®, en étant 100 % connecté, permet de réaliser les tests en laboratoire, comme à domicile.

Infographie des informations clés sur la startup TSI, qui édite le logiciel TimeSens. Pour l'article 3 questions à une jeune pousse.. © Inra, véronique gavalda
© Inra, véronique gavalda

Quelles évolutions souhaitez-vous apporter à ces projets ?

P. Schlich : Pour le moment, concrètement, le testeur a devant lui une liste de descripteurs, sur lesquels il clique pour dire ce qu’il perçoit. Le logiciel enregistre également la durée pendant laquelle il ressent cette émotion. La difficulté que nous rencontrons réside dans la temporalité. Lorsque nous consommons un produit, nos sensations évoluent au fil du temps, comme par exemple, lorsque nous dégustons du vin, qui va avoir une attaque, une finale... Une seconde version du logiciel est d'ailleurs en cours de développement et sera diffusée en 2019. Plus ergonomique, elle offrira de nouvelles fonctionnalités issues de travaux de la plateforme ChemoSens. Par exemple, la combinaison de la DTS avec des évaluations hédoniques permettant de comprendre quelle temporalité des sensations optimise la préférence des consommateurs. Des protocoles spécifiques pour l’étude des associations entre mets et boissons, comme par exemple, le vin et le fromage, seront également offerts dans cette prochaine version.

A. Thomas : SensoStat co-finance avec la région Bourgogne – Franche Comté une thèse menée au CSGA pour nous permettre de développer une nouvelle méthode d’analyse sensorielle utilisant le discours libre et qui permettrait de collecter massivement des données de dégustation hors laboratoire afin de mieux restituer les conditions naturelles de consommation. Notre objectif est de refléter au mieux l’expérience de consommation, car le lieu impacte aussi nos sensations. Par ailleurs, nous travaillons également avec un stagiaire sur la mesure des émotions par l’enregistrement des mimiques faciales.  

infographie Sensostat, infos clés. © Inra
© Inra

Zoom

Analyse sensorielle : quelle méthodologie ?

Analyse sensorielle : illustration pour l'article 3 questions à une jeune pousse TSI et SensoStat pour l'encadré sur la méthodologie. © Inra, TSI - Sensostat
© Inra, TSI - Sensostat
SensoStat participe en tant que partenaire ou prestataire à des projets de recherche académiques et privés dans le but de développer de nouvelles méthodologies en analyse sensorielle. Aujourd’hui, TimeSens® offre, en plus de la DTS, la plupart des méthodes de l’analyse sensorielle : profil descriptifs quantitatifs, tests hédoniques, CATA, tri libre, napping… ainsi que des protocoles originaux (DTS multi-prises, Temporal Drivers of Liking, PSP...). Les résultats collectés peuvent être analysés à l'aide de méthodes statistiques traditionnelles ou innovantes.