• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Des huiles impropres à la consommation aux lubrifiants pour le BTP

De nouvelles formulations issues de la recherche collaborative AGRIBTP ont été brevetées pour des applications BTP puis avantageusement réinvesties par les industriels pour créer de nouveaux agents biolubrifiants destinés à des applications pour les bétons de chantier et les enrobés routiers. Dès le lancement du projet, les PME partenaires se sont associées pour créer une société de production et commercialisation dédiée à ces produits innovants.

Valorisation des huiles usagées agro-industrielles en biolubrifiants pour le secteur du bâtiment et des travaux publics
Mis à jour le 22/01/2018
Publié le 23/10/2017

La France produit chaque année 35 000 tonnes d’huiles alimentaires usagées. La similarité des structures moléculaires de ces huiles biosourcées avec celles obtenues classiquement à partir du pétrole a encouragé de nombreux chercheurs et industriels, poussés par la réglementation REACH, à valoriser ces sous-produits.

Les ambitions du projet

Le projet AGRIBTP s’est intéressé aux huiles alimentaires usagées pour développer des bioproduits sans composés toxiques -COV et CMR(1) - présents dans les formulations actuelles. AGRIBTP s'est aussi penché sur l'optimisation des auxiliaires technologiques existants en relation avec l’évolution de la nouvelle réglementation européenne. Les préoccupations techniques n'ont pas occulté l'enjeu sociétal du projet : créer à terme une filière locale de valorisation, depuis la collecte des matières premières, en passant par leur transformation et fonctionnalisation, jusqu'à la production et la commercialisation de produits efficients.

Quatre grands axes de développement ont structuré le projet :

  • La conception de nouvelles molécules fonctionnalisées,
  • Le développement de nouveaux procédés de synthèse,
  • La conception et le test en laboratoire puis sur site des produits innovants,
  • L'évaluation de la durabilité économique et environnementale de cette nouvelle filière.  

AGRIBTP s’est concentré sur la production de trois types de bioproduits : des agents de cure et des agents de décoffrage pour les ouvrages en béton ainsi que des agents anti-adhérents pour le bitume. Les premiers sont employés afin de prévenir la fissuration des bétons durant leur prise. Les seconds sont appliqués sur les surfaces des moules pour limiter les phénomènes d’adhérence lors du démoulage des éléments béton. Enfin, la mise au point d’agents anti-adhérents du bitume visait à remplacer les produits actuellement commercialisés qui présentent notamment l’inconvénient de dissoudre le bitume.

Un consortium équilibré et efficace

Durant la première partie du projet, les travaux ont été menés par trois laboratoires dont deux, le LGC et le LCA sont des laboratoires du réseau Carnot 3BCAR (voir encadré). Ils ont mis au point plusieurs mélanges de molécules amphiphiles bolaformes disposant à la fois de propriétés tensioactives et filmogènes. Ces formulations ont fait l’objet d’un dépôt de brevet pour des applications BTP (voir encadré).

La complémentarité des partenaires industriels a permis de couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur : approvisionnement en matières premières, formulation, test et fabrication d’une gamme d’auxiliaires technologiques aux échelles pilote puis industrielle. Cette complémentarité a été aussi décisive dans le dimensionnement de l’outil de production.

Dès 2013, les trois PME engagées dans le projet ont décidé de créer la société Kemerid afin de commercialiser les produits innovants à venir.

Des résultats très concrets

 A ce jour, les retombées du projet AGRIBTP se sont traduites par :

  • La mise au point d’une formulation d’agent de décoffrage du béton. Ce produit entièrement biosourcé dépourvu de COV et CMR est biodégradable à 95%. Il est en cours de commercialisation,
  • La mise au point d’un agent anti-adhérent permettant de limiter l’adhésion du bitume et de faciliter l’entretien du matériel de BTP. Il est en cours de commercialisation,
  • Le développement d’un produit de cure.

La société Kemerid dispose aujourd’hui d’une unité de production. L’entreprise pense déjà à de nouveaux produits pour lesquels elle recherche un partenariat commercial adéquat.
(1) COV : composé organique volatil, CMR : composé cancérigène, mutagène ou repro-toxique

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Zéphirin Mouloungui Unité mixte de recherche Laboratoire de Chimie Agro-industrielle - UMR1010 LCA- Inra et INPToulouse, 4 allée Emile Monso - BP 44362 31030 Toulouse Cedex 4
Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Toulouse

En savoir plus sur le projet AGRIBTP

.. © Inra
© Inra

Objectif : Formulation de bioproduits destinés au marché du BTP à partir de la transformation de sous-produits lipidiques de l’agroalimentaire
Liste des partenaires :
3 PME : LR Vision, Coreva technologies, 6TMIC,
2 filiales du groupe Spie Batignolles : Malet et SPIE SCGPM,
3 laboratoires de recherche académiques toulousains : LMDC, LGC, LCA, sous tutelle du CNRS, INP Toulouse, Inra, Insa Toulouse, U. Toulouse 3  
Durée du projet : 2011-2015
Financeurs : Fonds Unique Interministériel et Région Midi-Pyrénées. Ce projet a été labellisé par les pôles de compétitivité Advancity et Agrimip Sud-Ouest innovation
Budget global : 3 215 k€

coordinateur du projet :

  • Dr Serge DA SILVA - Kemerid - 9, rue du développement-ZI de Vic-31320 Castanet Tolosan-Tel : +33 (0)5 34 43 63 39 / +33(0)6 71 60 04 12

Référence du brevet

Mouloungui Z., Valentin R., Nyame Mendendy Boussambe G., Bertron A., Fabre JF., et al.
Utilisation d'une composition comprenant un mono- à tétra- alkylénate en C7-C15 de mono- à tétra- (trialkanol en C3-C6) comme auxiliaire de mise en œuvre de produits bitumineux et/ou de béton. FR 3 035 659-A1 (04/11/2016)

. © Inra

L’Institut Carnot 3BCAR©

L’objectif de l’Institut Carnot 3BCAR© est de faciliter et de promouvoir la recherche partenariale et d’offrir aux industriels l’accès aux laboratoires de recherche. Il finance chaque année plusieurs projets de recherche amont, dits de ressourcement scientifique, dont l’objectif est de générer les innovations de demain pour un transfert aux industriels. 

3BCAR© propose aux industriels, qu’ils soient PME, ETI ou grands groupes industriels, une offre de compétences transversales en relation avec la chimie du renouvelable.
En savoir plus : www.3bcar.fr/fr/

 
 
Contact : Alexandre Brosse – chargé d’affaires - alexandre.brosse@inra.fr – tel : +33(0)1 42 75 93 82
Inra Transfert - 28, rue du Docteur Finlay -75015 Paris – France

Le réseau 3BCAR© :

510 chercheurs
400 doctorants et post docs
12 laboratoires de recherche
4 centres de transfert
1 centre technique industriel

Chiffres-clés :

300 contrats avec 200 entreprises
600 publications de rang A
25 brevets déposés