• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Antofenol : Des extraits végétaux issus de la vigne pour préserver les fruits et légumes

La start-up Antofénol, spécialisée dans le développement de solutions de conservation des fruits et légumes 100% naturelles, s’est appuyée sur l’expertise de l’UMR IATE, pour caractériser ses extraits végétaux. Une collaboration qui pourrait déboucher sur la demande d’homologation de quatre actifs, destinés à protéger les récoltes des filières pêche-nectarine et agrume.

start-up innovante. © Antofénol
Mis à jour le 14/02/2018
Publié le 14/11/2016

Le biocontrôle post-récolte, un secteur encore émergent

La production annuelle mondiale des fruits et légumes est évaluée à 1,2 milliard de tonnes. La France, 3ième pays européen producteur, pèse à elle seule, 15 millions de tonnes sur ce marché, pour une valeur de 6 milliards d'euros. Après la récolte, entre 20 et 30% de la production mondiale de fruits et légumes est perdue, essentiellement en raison de contaminations par des pathogènes fongiques (80%). Les solutions de préservation qui existent actuellement, reposent majoritairement sur des stratégies d’utilisation de produits phytosanitaires conventionnels. Le plan Ecophyto 2018 et sa nouvelle version, devrait cependant progressivement changer la donne en France. Ce plan, lancé par le ministère de l’agriculture et de la pêche, prévoit en effet une réduction progressive et jusqu’à moitié de l’utilisation des produits phytosanitaires en France d’ici 2025, tout en maintenant une agriculture économiquement performante. Dans ce contexte, le développement de nouveaux produits aqueux à base de molécules naturelles, éco-extraites par des procédés innovants (encadré 1), revêt un enjeu économique majeur comme alternatives aux traitements chimiques.

Vers le développement d’actifs naturels issus de la vigne

Les propriétés antifongiques de certains polyphénols de la vigne sont assez abondamment décrites dans la littérature scientifique. C’est ce qui a poussé la start-up Antofénol à choisir de transposer le système de défense naturel de la vigne sur les fruits et légumes. Accompagnée dès sa création en 2012 par l’UMR IATE, la société bénéficie depuis lors d’une expertise scientifique et d’un accès aux équipements de caractérisation du laboratoire. Pour formuler une solution naturelle la plus efficace possible contre les moisissures, il convient, en premier lieu, de cibler un pathogène précis et d’identifier les molécules actives contre lui, de les caractériser et de comprendre leurs mécanismes d’action.

La preuve de concept établie avec Botritis cinerea

Ces travaux de recherche ont abouti à l’identification de plusieurs molécules particulièrement actives contre la moisissure grise Botritis cinerea, largement répandue dans le monde végétal et capable d’infecter plus de 230 espèces. La preuve de concept a été apportée in vitro avec une efficacité de 100% et in vivo à petite échelle, avec une efficacité de 70% sur des tomates. L’extrait utilisé étant un extrait brut, non formulé, de belles perspectives d’optimisation sont permises avec l’étape de formulation. La prochaine étape consistera à tester cet extrait, en conditions réelles, sur des volumes de fruits de l’ordre de la centaine de kilos.
Au total, quatre molécules actives ont révélé un potentiel antifongique particulièrement remarquable et feront l’objet d’une demande prochaine d’homologation pour les filières pêche-nectarine et agrume.
En valorisant des déchets viticoles (sarments, marc de raisin), la société Antofénol répond ainsi à la double problématique des pertes après récolte de la filière fruits et légumes et du retraitement des déchets dans la filière vigne.

Contact ANTOFENOL :
Fanny Rolet
Place Eugène Bataillon
34 095 Montpellier
Mail : f.rolet@antofenol.com
Tél. : +33.06.10.73.34.26
Web : www.antofenol.com

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Christian Jay-Allemand (04 67 14 36 12) UMR 1208 IATE INRA-UM-SupAgro-CIRAD (Ingenierie Agropolymères & technologies émergentes) Lab Bio-tech, Campus La Valette-Triolet Université Montpellier, LB CC 024 Bât.15,3ème ètage, Place Eugène Bataillon 34095 Montpellier Cedex 05
Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Montpellier

ANTOFENOL

Jeune entreprise innovante, créée en 2012 par Fanny Rolet, la société ANTOFENOL développe une gamme de conservateurs naturels de fruits et légumes, en exploitant les propriétés antifongiques et anti-oxydantes des déchets viticoles. En partenariat avec un équipementier, elle a mis au point un procédé d’extraction industriel écologique, sans solvant. Ce procédé combine de façon originale micro-ondes, ultrasons, vide et brassage. Les premiers produits devraient être commercialisés dans les cinq prochaines années. Afin d’amorcer les étapes indispensables d’homologation et de production, la start-up cherche à lever 400k€ (campagne en cours sur WiSEED).
ANTOFENOL a été lauréate, en 2013, du concours national OSEO d’aide à la création d’entreprise, dans la catégorie émergence et a bénéficié du soutien de l’incubateur LRI (Languedoc Roussillon Incubation).