• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Comparaison expérimentale de deux conduites d'élevage de porcs en croissance

La production porcine conventionnelle a une image assez négative auprès du grand public. Proposer des systèmes de production plus acceptables par le citoyen notamment en terme d’impact environnemental (pollution, odeurs), de bien-être des animaux et conduisant à des produits de qualité améliorée est un défi à relever pour la filière porcine. Ces approches sont développées dans le cadre du programme "Porcherie Verte".

Cochons somnolants. © Inra, CARRERAS Florence
Mis à jour le 06/09/2013
Publié le 15/01/2007

L’objectif de ce travail était d'évaluer l’influence, sur les performances de croissance et la qualité des carcasses et des viandes, d’une conduite alternative d’élevage pour les porcs à l'engrais (avec élevage sur litière, accès libre sur courette extérieure, et densité réduite à 2,4 m2/porc) en comparaison avec un mode d’élevage conventionnel sur caillebotis, sans accès extérieur et densité classique de 0,65 m2/porc. Trois répétitions ont été réalisées (printemps, été, hiver), chacune sur 2 groupes de 10 porcs (mâles castrés et femelles) par mode d’élevage, soit un total de 120 porcs. Le poids moyen des porcs à l’abattage était de 110 kg.

La vitesse de croissance des porcs en élevage alternatif est supérieure d’environ 10% à celle des porcs "conventionnel", essentiellement en raison d’une consommation alimentaire plus importante, aboutissant à un poids à l’abattage plus élevé de 7 kg. L’efficacité alimentaire n’est pas modifiée. Les carcasses des porcs en élevage alternatif sont plus grasses (lard dorsal plus épais de 11%) et présentent une teneur en viande maigre inférieure de deux points et un taux de lipides intramusculaires supérieur de 14 à 17%. La conduite d’élevage alternative ne semble pas modifier significativement la réactivité des porcs au stress d’abattage : aucune modification significative n’a été observée pour différents indicateurs plasmatiques et urinaires et le pH musculaire post-mortem. Cependant, la perte en eau du muscle Longissimus des porcs élevés sur litière est accrue à 2 et 4 jours post-mortem par rapport à celle des porcs élevés dans les conditions standard. Les analyses sensorielles réalisées par un jury d’experts montre que la conduite d’élevage alternative améliore la jutosité de la viande (longe), mais ne modifie pas sa flaveur ou sa tendreté.

Comparé au système d’élevage conventionnel sur caillebotis, le système alternatif litière - courette accroît les performances de croissance des porcs, montrant ainsi que la conduite conventionnelle n’est pas optimale pour la croissance. Ce système d’élevage aboutit à des carcasses plus grasses et à une viande plus juteuse. Des travaux supplémentaires seront nécessaires pour évaluer de façon plus complète, notamment afin de prendre en compte les modifications des conditions de travail (temps, difficultés), les bénéfices à retirer de cette conduite d’élevage alternative.

Contact scientifique :

Bénédicte LEBRET
INRA
UMR Systèmes d'élevage, nutrition animale et humaine (SENAH)
Domaine de la Prise
35590 SAINT-GILLES
Tél : 02 23 48 56 47
Fax : 02 23 48 50 80
Benedicte.Lebret@rennes.inra.fr

En savoir plus :

  • Le Département PHASE (Physiologie animale et Système d'Elevage) de l'Inra diffuse chaque mois des fiches d'une page présentant les derniers résultats de ses recherches dans le domaine des systèmes d'élevage et de l'évaluation de leur durabilité. Le résultat présenté ici en fait partie. L'ensemble des fiches est disponible sur : http://www.inra.fr/productions-animales/phase5/
  • B. Lebret , M.C. Meunier-Salaün, A. Foury, P. Mormède, E. Dransfield and J.Y. Dourmad, 2006, Influence of rearing conditions on performance, behavioral and physiological responses of pigs to preslaughter handling, carcass traits and meat quality. Journal of Animal Science, 84, 2436-2447
  • Chevillon P., Vautier A., Guillard A-S., Gilbert E., Lebret B., Terlouw C., Foury A., Mormède P., 2005, Modes d’élevage alternatifs des porcs : Effets sur les performances de croissance et les qualités des carcasses et des viandes et l’aptitude à la transformation en jambons cuits et secs, 37ièmes Journées de la Recherche Porcine.