• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Des élevages de poissons économes en eau

L’élevage de poissons est fortement tributaire du milieu naturel. En effet, l’eau utilisée comme support d’élevage y est prélevée, puis restituée. Un pilote d’élevage de truites capable de réduire de 90 % les besoins en eau d’une salmoniculture a été mis en œuvre par les chercheurs. Ce système est une piste d’avenir pour une aquaculture européenne moins dépendante de l’environnement.

Installation d'un pilote d'élevage de truites en circuit recirculé à la PEIMA (Pisciculture Expérimentale Inra des Monts d'Arrée), INRA Le Drennec 29450 SIZUN. © MAITRE Christophe
Mis à jour le 10/06/2013
Publié le 05/05/2011

Dans un système d’élevage de poissons classique en circuit ouvert, l’eau utilisée est prélevée dans le milieu naturel aquatique, traverse les bassins d’élevage, et est restituée au milieu naturel. Ces piscicultures posent plusieurs difficultés liées à la grande quantité d’eau utilisée. Les forts débits des eaux de rejet et la grande dilution des matières à traiter rendent l’épuration des eaux de ces élevages techniquement difficile. Elle se résume en général à la filtration ou à la décantation des matières solides. Une grande partie des rejets solubles tels que l’ammoniaque et le phosphore produits par les poissons dans les bassins d’élevage sont donc rejetés dans le milieu naturel. L’utilisation d’une partie de l’eau des rivières pose également des problèmes pour la libre circulation des salmonidés migrateurs (saumons, truites fario, etc.) à certaines périodes. Enfin, l’élevage en circuit ouvert reste très dépendant de la qualité ou de la disponibilité en eau qui peut manquer en période de sécheresse. L’élevage des salmonidés (saumons, truites, corégones, etc.) en pisciculture est par ailleurs soumis à de fortes contraintes environnementales encadrées par des directives européennes (DCE 2015 et Lema).

Afin de s’inscrire dans ce cadre réglementaire et de proposer une alternative à l’élevage en circuit ouvert, l’Inra a mis au point un système d’élevage des salmonidés basé sur la recirculation de l’eau, dont l’objectif est de maîtriser les interactions entre les poissons d’élevage et l’écosystème aquatique.

Élever un poisson de qualité à un moindre coût économique et environnemental

Dans le système expérimenté, 90 % de l’eau est recyclée par un procédé de recirculation qui consiste à réinjecter l’eau, après traitement, dans les bassins d’élevage. Par ce biais, seulement 10 % de la quantité d’eau nécessaire est prélevée dans le milieu naturel. Avant de réintroduire dans le circuit l’eau pompée à la sortie des bassins, des techniques de filtration traitent les composés toxiques produits par les animaux : les déchets solides (matières en suspension) sont éliminés par filtration mécanique, l’ammoniaque est transformée en nitrate par filtration biologique, et le CO2 dissous est évacué par un système d’injection d’air. Le faible débit des eaux de rejet du circuit facilite le traitement des effluents avant leur rejet dans le milieu naturel.

Le pilote mis en place à la pisciculture expérimentale Inra des Monts d’Arrée a pour objectif de définir les conditions de viabilité d’équilibre de ce système de production, appréciées à l’aune de plusieurs critères : réduction des besoins en eau et des rejets, maintien des performances zootechniques, du bien-être des poissons et de la qualité de leur chair, et préservation du potentiel de production.

 Des premiers résultats performants

Les premiers résultats montrent qu’en régime de croisière, le pilote est capable de maintenir un stock permanent de 2 tonnes de poissons, ce qui équivaut à une production annuelle de 7 tonnes de salmonidés. Ce résultat dépasse les objectifs initiaux de 20 % La quantité d’eau neuve nécessaire à cette production est seulement de 7 m3 par kilo de poisson produit contre 100 m3 dans un système ouvert. La qualité de l’eau du circuit a toujours été compatible avec l’élevage de salmonidés.

Les performances zootechniques ont été comparées à celles de truites arc en ciel élevées dans un système d’élevage classique en circuit ouvert. Les résultats sont plus qu’encourageants. Ils montrent en effet que les performances zootechniques des animaux, non seulement ne sont pas dégradées, mieux peuvent être améliorées. Après 10 mois de fonctionnement, les poissons issus du circuit recirculé sont 30 % plus gros que ceux du circuit ouvert. Enfin, sur le plan de la santé, aucune pathologie bactérienne ou parasitaire ne s’est déclarée lors de l’essai.

Des recherches à poursuivre

De nombreux points doivent encore être analysés, en particulier l’impact de ce nouveau système d’élevage sur les fonctions physiologiques du poisson, la qualité de leur chair et leur bien- être. Des problèmes d’acclimatation au milieu, de comportement et de réponse au stress peuvent en effet survenir en raison de l’augmentation du nombre de poissons dans les bassins d’élevage.

Les analyses porteront en priorité sur :

  • la santé des poissons, leur comportement, leur morphologie, leur croissance, en fonction des différents paramètres aquatiques modulés par le système d’élevage en circuit recirculé;
  • les caractéristiques et performances de reproduction des poissons, telles que l’âge à la puberté, la qualité des gamètes et du développement embryonnaire;
  • l’impact des conditions d’élevage sur la qualité des carcasses et la qualité de la chair.

Enfin, une analyse du système sur le plan environnemental avec des outils de type Analyse du cycle de vie (ACV) sera réalisée.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Laurent Labbé (02 98 68 89 36) UE0937 PEIMA Pisciculture Expérimentale INRA des Monts d'Arrée, 29450 Sizun
Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage
Centre(s) associé(s) :
Bretagne-Normandie

Références

  • Roque d'Orbcastel E. Optimisation de deux systèmes de production piscicole: biotransformation des nutriments et gestion des rejets. Thèse de doctorat. Institut national polytechnique de Toulouse, 2008.
  • Blancheton, J.P., Bosc, P., Hussenot, J., Roque d'Orbcastel, E., Romain, D., 2009. Tendances pour la pisciculture européenne de demain: cages au large, systèmes en eau recirculée et systèmes intégrés. Cahiers Agricultures 18, 227-234.
  • Gaumé M. (2010) Définition et caractérisation des conditions de fonctionnement optimal d’un pilote d‘élevage de truite en circuit recirculé. Mémoire d’ingénieur. ESA Angers Inra Peima

(1) J. P. Blancheton, Cahiers Agricultures 2009.