• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Evaluer l’impact environnemental de l’alimentation animale

ECOALIM est une base de données rassemblant des informations sur l’impact environnemental des matières premières utilisées en alimentation animale en France. A destination des professionnels de la filière, cette base est un outil d’aide à la formulation d’éco-aliments économiquement compétitifs.

une base de données de l’impact environnemental des matières premières utilisées en alimentation animale. © Inra
Mis à jour le 11/10/2016
Publié le 12/07/2016

Les aliments pour animaux sont fabriqués à la ferme ou dans des usines spécialisées, à partir de différentes matières premières, apportant énergie et éléments indispensables à la croissance et au développement des animaux. Différentes études récentes ont montré que les aliments contribuent largement à l’impact environnemental des élevages, particulièrement en termes de contribution au changement climatique, de consommation d’énergie et d’eutrophisation. Etant donnée la nécessité d’intégrer ces dimensions pour augmenter la durabilité des systèmes d’élevage, les fabricants d’aliments doivent désormais tenir compte du coût environnemental de leur production.

La base de données ECOALIM : informer sur l’impact environnemental des matières premières destinées aux animaux d’élevage

Les chercheurs de l’Inra, associés aux instituts techniques Arvalis et Terres Inovia, dans le cadre du projet ECOALIM, ont travaillé à l’évaluation de l’impact environnemental des matières premières utilisées et/ou produites en France. Ils sont pour cela utilisé la méthode ACV (Analyse de Cycle de Vie) sur une soixantaine de matières premières (céréales, co-produits de céréales, tourteaux, oléagineux, acides aminés, …). Les résultats de ces évaluations (consommation d’énergie, acidification, changement climatique, occupation de surface, eutrophisation, consommation de phosphore) ont été ensuite compilés dans une base de données baptisée ECOALIM.

Les informations permettent d’évaluer les impacts environnementaux tout le long de la chaine de production, que ce soit par kg de matière brute ou transformée, par tonne d’aliment acheté à la ferme ou par kg de produits animaux en sortie d’élevage. Des analyses complémentaires sont en cours pour évaluer l’impact environnemental des éco-aliments à l’échelle des  exploitations.

Une base de données évolutive et disponible gratuitement

ECOALIM peut être utilisée de 2 façons :

  • Soit pour formuler un aliment sous contrainte économique uniquement (production d’un aliment le moins cher possible) pour ensuite évaluer son impact environnemental ;
  • Soit pour formuler des éco-aliments, c’est-à-dire des aliments produits sous une double contrainte économique et environnementale. Il est alors possible d’explorer les différents leviers d’action (choix des matières premières, quantité, …) pour obtenir le produit adéquat.

Les chercheurs et ingénieurs de l’INRA enrichissent le pool de matières premières recensées (exemple de matières premières à venir : huiles et farines de poisson pour la pisciculture).
Plusieurs formations à l’utilisation de cette base de données ont été organisées en 2016 par l’Ifip auprès d’entreprises de l’alimentation animale. Cette base de données peut aussi être utilisée par les formulateurs étrangers utilisant des matières premières originaires de France. Gratuite, cette base de données est maintenant disponible, sur demande, sur le site internet du réseau national RMT « élevages et environnement » (http://www.rmtelevagesenvironnement.org/bd_ecoalim.htm) et a été téléchargée plus d’une centaine de fois depuis sa publication. D’autre part, cette base de données est intégrée à la base de données de l’ADEME (Agribalyse), qui met à disposition des filières ou des organismes agricoles, les informations sur l’impact environnemental des productions animales et végétales. Elle sera également disponible dans la version web des prochaines tables d’alimentation des animaux d’élevage.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Aurélie Wilfart UMR Sol, Agro et hydrosystème, Spatialisation 1069 SAS Inra AgroCampus Ouest-65 rue de Saint Brieuc-CS 8421-35042 Rennes Cedex
Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage
Centre(s) associé(s) :
Bretagne-Normandie

En savoir plus sur le projet Ecoalim

Le projet Ecoalim (2013-2016) a pour objectif d’explorer les possibilités d’optimisation environnementale de la formulation et de la distribution des aliments composés des animaux d’élevage, tout en prenant en compte les co-variations des contraintes d’ordre économique et social.
Pour cela, le projet a pour objectif de:

  • Etablir une base de données des impacts environnementaux des matières premières alimentaires utilisées en France ;
  • Identifier les voies d’optimisation des aliments composés des animaux d’élevage en fonction de contraintes environnementales, nutritionnelles, géographiques et économiques ;
  • Evaluer l’efficacité environnementale et les conséquences économiques de ces éco-aliments sur le bilan des produits obtenus en sortie d’élevage ou à l’échelle d’un bassin de production ;
  • Formaliser des outils de conseil et de les diffuser auprès des acteurs de l’alimentation animale

Ecoalim est porté par l’IFIP et a été financé par le Casdar « Innovation partenariat » et par l’Ademe « Reacctif ».
Les partenaires du projet sont : Arvalis, Inra, Terre Inovia, Itavi, Institut de l’élevage et Feedsim Avenir.