• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Enterome une start-up spécialisée dans la métagénomique bactérienne

Enterome développe des médicaments et des biomarqueurs pour le diagnostic de maladies chroniques liées à des anomalies de la composition bactérienne de l'intestin (maladies métaboliques et inflammatoires intestinales). La technologie utilisée par la société a été initialement développée à l’INRA de Jouy-en-Josas ; l’application de cette technologie à l’identification des Enterotypes (voir encadré) a été reconnue comme étant l'une des cinq percées scientifiques majeures de l'année 2011 par la revue Science.

Un probiotique aux effets « anti-stress » décryptés. © psdesign1 - Fotolia
Mis à jour le 16/01/2018
Publié le 10/05/2012

Une technologie innovante : la plateforme de métagénomique quantitative de l’Inra

Le microbiote intestinal (cf encadré) joue un rôle crucial dans la digestion et les fonctions immunitaires et son dysfonctionnement est associé au développement de maladies graves et chroniques. Mieux comprendre la composition de ce microbiote et ses relations avec le développement de maladies, c’est aussi se donner la possibilité de détecter précocement les signaux avant-coureurs liés au développement de pathologies et ainsi se doter de moyens de prévention efficaces. Mais comment approcher ce microbiote sachant que 70 à 80% des bactéries qui le compose ne sont pas cultivables ? C’est le défi qu’ont relevé les chercheurs de l’Inra de Jouy en Josas (Micalis) en mettant au point la plateforme de métagénomique quantitative très haut débit, la plus aboutie au monde. Cette approche moléculaire offre un accès à l’ensemble des génomes des micro-organismes dominants sans nécessiter de culture. Les bactéries sont caractérisées à partir de leur ADN. L’inventaire de la diversité bactérienne réalisé à la fois chez des sujets sains et malades donne accès à la découverte d’associations entre espèces bactériennes et pathologies.

Un transfert réussi : la création de la start-up Enterome

Enterome a été créée pour valoriser ces découvertes, en développant des biomarqueurs innovants et industrialisables sous forme de diagnostic. La société bénéficie d’un accès exclusif aux découvertes réalisées sur la plateforme de métagénomique de l’INRA dans des pathologies spécifiques, incluant le diabète de type 2 et les maladies du foie et de l’intestin.
A l’heure actuelle, deux projets de développement de biomarqueurs sont dans les tuyaux ; l’un concernant les maladies métaboliques (stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) et diabète de type 2/obésité) et l’autre ciblant les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI)

Un nouveau cap dans le développement de la société

Depuis fin mars, Enterome a franchi un nouveau cap dans son développement, en réalisant une levée de fonds de 5M€ auprès des investisseurs Seventure Partners et Lundbeckfond Ventures. Le total de cette levée de fonds pourrait atteindre 7.5M€ avant l'été. Ce financement fait suite à une précédente levée de fonds de 1,5 million d’euros auprès de Seventure Partners (Natixis) et d’INRA Transfert.
Cette opération vise à valider, valoriser et commercialiser ses biomarqueurs brevetés sous forme de diagnostics médicaux en Europe et aux Etats-Unis.
    

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact Enterome :
Enterome, 12 rue Vivienne, 75002 Paris - http://www.enterome.com (01 75 77 27 86 )
Département(s) associé(s) :
Microbiologie et chaîne alimentaire
Centre(s) associé(s) :
Jouy-en-Josas

Le microbiote, un nouvel organe

Chacun d’entre nous héberge dans son tube digestif 100 000 milliards de bactéries, soit dix à 100 fois plus que le nombre de cellules de notre corps, pour une masse totale de l’ordre du kilogramme. Le potentiel fonctionnel de ces bactéries intestinales (appelées microbiote) est énorme ; elles contiennent 150 fois plus de gènes que le génome humain. Cette communauté bactérienne joue un rôle important pour notre digestion bien sûr, mais aussi pour notre système immunitaire et notre santé en général.

Deux programmes de recherche majeurs à l'Inra

MetaHIT : pionnier de l’exploration du microbiote intestinal (2008-2012)

Ce programme de recherche européen de 4 années coordonné par l’Inra de Jouy en Josas s’est clôturé en mars dernier. Un résultat majeur de ce projet est la découverte de trois entérotypes caractérisant la composition bactérienne intestinale de chacun d’entre nous, sur le mode des groupes sanguins. Cette découverte a été rendue possible par la constitution d’un catalogue contenant 3.3 millions de gènes microbiens de l’intestin.

Metagenopolis : un centre d’excellence dédié à la métagénomique du microbiote humain développé par l’INRA

Ce démonstrateur financé dans le cadre des investissements d’avenir, vise à démontrer l'impact du microbiote intestinal humain sur la santé en mettant à la disposition de la communauté médicale, scientifique et industrielle les outils les plus novateurs et performants dans le domaine.