• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L’internationalisation de la grande distribution favorise les exportations françaises

La saturation des marchés domestiques et la croissance des marchés émergents ont amené la grande distribution à s’internationaliser. Ce phénomène a un effet d’entraînement sur le commerce des produits agroalimentaires des pays d’origine vers les pays hôtes. Compte tenu de la place de la distribution française, il constitue un réel avantage pour le secteur agro-alimentaire.

Comptoirs de supermarché munis d’une caisse enregistreuse, situés à la sortie, permettant aux clients d’effectuer le paiement des achats. © SLAGMULDER Christian
Mis à jour le 18/11/2013
Publié le 09/09/2013

La grande distribution s’implante dans les pays émergents

Nous assistons depuis une dizaine d’années à une accélération des installations de grandes surfaces hors de leur territoire d’origine. L’ouverture et la croissance des marchés mais aussi l’évolution des modes de consommation, en particulier dans les pays émergents où la grande distribution était encore peu présente il y a dix ans expliquent ce phénomène. Dans ce contexte, les distributeurs français tirent particulièrement leur épingle du jeu puisqu’ils réalisent plus de 40 % de leurs ventes hors du territoire national. Avec les enseignes allemandes, ils figurent parmi les principaux acteurs de la distribution dans le monde puisque les enseignes de ces deux pays européens représentent à elles seules la moitié du chiffre d’affaires de la grande distribution à l’étranger en 2010.

L’internationalisation des enseignes a un effet positif sur les exportations du pays d’origine

Les chercheurs ont montré que l’implantation à l’étranger de nouvelles enseignes a un impact positif et significatif sur le commerce des produits alimentaires entre le pays hôte et le pays d’origine, en valeur comme en quantité. Cet effet est loin d’être évident puisque la grande majorité des produits alimentaires vendus en grande surface sont d’origine domestique (70 % environ).

Une chance pour les entreprises agroalimentaires françaises

Ce lien constitue un avantage compétitif pour les exportations françaises, d’autant plus important que les distributeurs hexagonaux sont implantés dans des marchés particulièrement dynamiques en termes de demande : 45 % de leurs ventes à l’étranger sont réalisées dans des pays émergents ou en développement. Elles représentent 66 % des ventes de la grande distribution au Brésil, 46 % en Chine et 22 % en Russie.
Les enseignes de la grande distribution sont souvent décriées au niveau national pour les pressions exercées sur l’ensemble de la filière agroalimentaire. Lorsque ces enseignes deviennent internationales, elles constituent un atout significatif pour l’exportation de produits agroalimentaires.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

CEPII, 113 rue de Grenelle, 75 700 Paris SP 07 :
Charlotte Emlinger (01 53 68 55 14)
Département(s) associé(s) :
Sciences sociales, agriculture et alimentation, espace et environnement
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire

En savoir plus