• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

La logistique durable : nouvel enjeu pour la filière vitivinicole bourguignonne

La logistique durable devient l’un des grands enjeux de la filière vitivinicole bourguignonne dont près de la moitié de la production est exportée. Si les plus grandes entreprises sont en général mieux armées que les petites pour y répondre, certaines PME y arrivent grâce à la mise place d’innovations techniques et organisationnelles.

La logistique durable : nouvel enjeu pour la filière vitivinicole bourguignonne. © Inra, Christophe Maitre
Mis à jour le 01/04/2015
Publié le 03/02/2015

La logistique durable devient l’un des grands enjeux de la filière vitivinicole bourguignonne qui commercialise ses vins à 38,5 % sur le marché français (hors de la région Bourgogne) et 47 % à l’export. Déjà certains acheteurs étrangers (Grande Bretagne, Canada,…) n’achètent pas le vin s’il ne répond pas à un cahier des charges précis en matière de durabilité (étiquettes, poids de bouteilles, taux réduit d’utilisation de films transparents sur les palettes…).  

Les chercheurs ont mené une série d’entretiens auprès de 36 entreprises ( 6 coopératives, 14 négociants et 16 viticulteurs) représentatives du tissu local pour analyser leur stratégie en matière de logistique durable. A l’issue de cette enquête, ils ont proposé de distinguer deux classes : la première qui regroupe des entreprises menant des stratégies élaborées et la seconde qui concerne des entreprises de plus petite taille et qui accordent une importance secondaire aux questions de logistique.

Cependant la taille n’est pas le seul critère à prendre en compte. De petites entreprises qui ont expérimenté la distribution de leurs vins notamment à l’export, qui ont délégué certaines fonctions hors de leur cœur d’activité à des prestataires logistiques avec lesquels elles ont une véritable relation de proximité , qui ont réussi à nouer des partenariats durables avec les parties prenantes, et notamment les clients, ou qui ont développé des innovations (comme la mutualisation de la logistique ou le recours à des transporteurs par lots) peuvent également s’avérer performantes d’un point de vue logistique durable et de performance économique (réduction des coûts). 

   
La généralisation de ses innovations se heurte à plusieurs obstacles dont les plus importants sont l’accroissement du nombre de metteurs en marché ainsi que la faible proportion d’entreprises qui coopèrent avec des partenaires pour mutualiser leur logistique et ainsi améliorer leurs performance économiques et environnementales.

L’Interprofession bourguignonne s’est donnée comme mission de faire prendre conscience à l’ensemble des acteurs de la région que le développement économique de la filière doit être associé à une logistique durable. Elle a d’ores et déjà engagé une série d’actions, principalement en amont de la filière : réalisation d’un bilan carbone, création d’un poste « développement durable », organisation d’une réflexion collective.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Corinne Tanguy UMR1041 CESAER Centre d'Economie et de Sociologie Rurales Appliquées à l'Agriculture et aux Espaces Ruraux, 26 Bd dR Petitjean- 21000 Dijon
Département(s) associé(s) :
Sciences sociales, agriculture et alimentation, espace et environnement, Sciences pour l’action et le développement
Centre(s) associé(s) :
Dijon Bourgogne Franche-Comté

En savoir plus

  • TANGUY C., MARTIN M. (2015). Le développement durable dans la filière viticole bourguignonne : stratégies et pratiques, Innovations - Revue d'Economie et de Management de l'Innovation, N°46 : 141-160
    Site des vins de Bourgogne : http://www.vins-bourgogne.fr/