• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Une stalle « 4 étoiles » pour les mesures de digestibilité chez les bovins

Cette stalle bénéficie des dernières innovations en termes d’automatisation des tâches.  Conçue pour maximiser le bien-être et le confort de l’animal et de l’opérateur, elle permet d’accueillir de jeunes bovins comme des adultes, de races allaitantes ou laitières, et garantit la précision des mesures nécessaires à l'évaluation de la digestibilité.

Une stalle « 4 étoiles » pour les mesures de digestibilité chez les bovins © Hervé Tournade
Mis à jour le 04/06/2019
Publié le 08/04/2019

La production de connaissances sur la nutrition des ruminants nécessite de connaître la digestibilité des aliments (fourrages, concentrés), c’est-à-dire leur aptitude à être convertis en nutriments par l’animal pour satisfaire ses besoins physiologiques.

L’évaluation de la digestibilité d’un aliment ou d’une ration (mélange d’ingrédients) demande de nombreuses mesures pour déterminer à la fois la consommation alimentaire de l’animal (différence entre la quantité d’aliment distribué et la quantité refusée) et le niveau de rejets dans les fèces et les urines. Les zootechniciens doivent réaliser de multiples manipulations répétitives, contraignantes et parfois risquées à proximité d’un animal. Celui-ci est en effet placé dans un environnement inhabituel, même si c’est pour une durée limitée : il est isolé de ses congénères et avec moins de mouvements possibles. C’est pourquoi l’unité expérimentale Herbipôle s’est lancée il y a quelques années dans une démarche de réflexion globale pour optimiser le dispositif expérimental de mesure de digestibilité chez les bovins. 

Un dispositif très étudié

Ce sont près de quatre années de réflexion et de tests qui ont été nécessaires pour aboutir à la création d’une stalle « 4 étoiles » pour la mesure de la digestibilité des bovins. Depuis 2014, animaliers, techniciens d’expérimentation, chercheurs et acteurs de la structure Bien-être Animal de l’unité expérimentale, avec la collaboration d’autres unités Inra, ont travaillé ensemble au développement d’un outil facilitant et fiabilisant les mesures de la digestibilité tout en améliorant la sécurité et le confort de l’animal et des zootechniciens.

Modularité, ergonomie et bien-être animal

Le résultat est un dispositif de contention modulaire permettant d’accueillir des animaux de 300 à 900 kg, bovins laitiers ou à viande, jeunes en croissance ou adultes, et ce, en toute sécurité pour l’homme et l’animal. De nombreuses tâches ont été automatisées pour réduire le portage de charges lourdes (pesées des aliments, bac à fèces et à urine, compteurs d’eau). Ce dispositif permet aussi de mesurer en continu les quantités ingérées et le rythme d’ingestion de l’animal grâce à des auges équipées de pesons électroniques. Ainsi, pour chaque animal, les heures de repas et le poids d’aliment consommé sont enregistrés tout au long de la journée. Ces données sont transférées au fur et à mesure sur des fichiers pour être stockées puis exploitées. Des parois latérales mobiles ont permis d’améliorer les conditions d’hébergement : l’animal peut se mouvoir librement (se lever, se coucher, changer de position).

Les 8 premières unités industrialisées de ce dispositif, réalisées par l’entreprise Chambon Gauthier à Clermont-Ferrand ont été livrées dernièrement à Herbipôle. Les plans ont été communiqués sous accord de confidentialité, Ces dispositifs seront utilisés début 2019 dans le cadre du projet européen H2020 BeefAlim et du réseau de recherche SmartCow. Les échanges autour des méthodes de mesures prévus dans ce réseau pourront contribuer à une amélioration continue de ce dispositif.

Vers des études collaboratives

Grâce à cette réalisation, l’Herbipôle démontre ses compétences en terme d’innovation dans la conception de dispositifs expérimentaux adaptés aux besoins de la recherche sur les ruminants. Ce dispositif peut être utilisé pour le phénotypage d’animaux, l’utilisation de nouveaux ingrédients ou le développement de nouvelles formulations alimentaires. Il ouvre la voie à de nouvelles collaborations avec des industriels intéressés par ces recherches.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

chargé de partenariat et d’innovation :
Xavier Vignon
Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage
Centre(s) associé(s) :
Auvergne - Rhône-Alpes

bibliographie

  • S.Rudel et al. Une stalle quatre étoiles pour la mesure de la digestibilité chez les bovins. 2017-poster