• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
couverture revue PA dossier phenofinlait. © Inra

PhénoFinlait : ... pour comprendre et maîtriser la composition fine du lait

Cette nouvelle parution de la revue Inra-Productions animales est un dossier destiné à restituer des premiers résultats du programme PhénoFinlait et à synthétiser les grandes tendances apportées par ce travail collectif. Car, si le lait a une composition peu variable au sein d'une espèce animale, les nouveaux outils de la génétique et de la biologie s'intéressent maintenant à ces micro-variations.

Publié le 08/12/2014

Ce quatrième numéro de 2014 a pour sous-titre : « phénotypage et génotypage pour la compréhension et la maîtrise de la composition fine du lait ».

La compréhension des déterminismes de la variation de composition du lait est au cœur du programme PhénoFinlait. L'étude porte sur trois espèces élevées en France : vache, brebis, chèvre. Ces écarts sont parfois appréciés et souhaités, lorsqu’ils apportent une diversité aux produits. Par exemple, un fromage de montagne, versus un fromage de vallée, tous deux issus du lait d’un même lot d’animaux peuvent être différents, même si la fabrication semble identique ; car, la composition du lait bouge un peu selon la saison, selon l'alimentation des animaux... Hormis l’intérêt évident et bien compris pour les productions artisanales, ces variations intéressent aussi la conduite de procédés industriels.

Le consortium Phénofinlait* rassemble des acteurs de filières dans un projet ambitieux. En effet, les outils des chercheurs évoluent rapidement ces dernières années, ainsi que les modes de traitement des données ou leur mise en réseau. Des occasions inédites s'offrent : analyser la composition fine du lait en acides gras et en protéines, avec des méthodes de routine ou plus innovantes ; regarder à grande échelle la diversité des systèmes d’élevage et les races représentatives de France, afin d’identifier les facteurs influençant cette composition fine ; optimiser la valorisation des ressources alimentaires des animaux et leur potentiel génétique en relation avec le « conseil » en élevage ; initier une sélection génomique à long cours.

Composition fine ... ultrafine

Aujourd'hui, des avancées dans le domaine de la génomique permettent d’analyser et de mieux exploiter le déterminisme de certains caractères génétiques des animaux. PhénoFinlait est l’un des premiers grands programmes de phénotypage à haut débit, il représente un investissement majeur pour les scientifiques et leurs partenaires : les échantillons récoltés dans les fermes seront utiles pendant de nombreuses années, et des bases de données pourront être ré-employées au fur et à mesure de l'actualisation des méthodes et des savoirs scientifiques.

Le dossier n’a rien d’exhaustif, il fait état des principaux résultats issus du consortium, sans les expliciter pour chaque espèce, ni pour chaque méthode... Cette recherche est également nécessaire dans un moment où beaucoup de consommateurs rejettent le lait, comme un aliment générant des maladies vraies ou compliquées à relier au lait : obésité, intolérance au lactose, allergie à certaines protéines, problèmes respiratoires...

* Consortium Phénofinlait : les filières bovine, caprine, ovine ; les acteurs de l’élevage de type conseil, laboratoires d’analyse ; les entreprises de sélection génétique et d’insémination ; les instituts de recherche et de développement (Inra, Institut de l’Elevage, Actalia) et APIS-GENE.

Soutien financier : APIS-GENE, Agence Nationale de la Recherche, Cniel, Ministère chargé de l’agriculture, FranceAgriMer, France Génétique Elevage, fond IBiSA, Union européenne.

_____________________________________________________

Inra Productions animales - "PhénoFinlait : phénotypage et génotypage pour la compréhension et la maîtrise de la composition fine du lait "

Volume 27, numéro 4, 2014. Vers le site de la revue.

La revue est disponible sur abonnement, les numéros spéciaux et dossiers sont en vente aux Editions Quae.