• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Cet ouvrage traite l’alimentation du point de vue des politiques publiques, des organisations en charge d’éducation, de prévention, des consommateurs et des patients.

 Alimentation et santé

Cet ouvrage traite l’alimentation du point de vue des politiques publiques, des organisations en charge d’éducation, de prévention, des consommateurs et des patients.

Publié le 12/06/2019

L'alimentation est devenu un enjeu majeur de santé publique

Les liens entre alimentation et santé sont aujourd’hui dominants dans les discours et les pratiques liés à la nutrition. L’alimentation est devenue un enjeu majeur de santé publique.

Ce volume identifie les éléments structurants de l’alimentation-santé que l’information et la communication permettent de révéler. Il étudie les pratiques informationnelles des consommateurs ou celles des professionnels concernés par la nutrition, analyse les stratégies de communication des acteurs, ainsi que la diffusion et l’usage de l’information sur l’alimentation pour la santé ou sur la santé par l’alimentation.  

 

 

 

Les coordonnateurs 

Viviane Clavier est maître de conférences, habilitée à diriger les recherches en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Grenoble, et membre du Gresec. 

Jean-Philippe De Oliveira est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Grenoble. Il est également membre du Gresec. 

Faustine Régnier est l’auteure du chapitre 10 de cet ouvrage. Elle est sociologue, chercheur à l’Inra dans l’unité de recherche Aliss - Alimentation et Sciences sociales 

 

Alimentation et santé

Logiques d’acteurs en information-communication 

ISTE Editions - 256 pages, 2018 - 65,00 euros

Série L’information dans la santé coordonnée par Viviane Clavier et Céline Paganelli

Collection Ingénierie de la santé et société

EXTRAITS

• Les outils connectés (applications sur smartphone, senseurs) permettent un nouveau mode de suivi, par les individus, de leur alimentation et de leur activité physique [PHA 13].

• (...) Les résultats des recherches menées à l’INRA sur les outils de personnalisation dans le domaine de l’alimentation soulignent la persistance d’un fort clivage social dans les formes d’appropriations, mais aussi des transformations et des déplacements [REG 18b]. Si l’on considère tout d’abord l’information « alimentation-santé » relative aux outils d’auto-mesure, on observe un fort clivage social opposant des individus plutôt réfractaires au numérique et à la démarche de self-quantification, aux individus les plus connectés et les plus adeptes de l’auto- mesure. Cette opposition en recouvre une seconde, entre ceux qui ont des outils connectés un usage contraint et passif, et ceux qui en ont un usage choisi et actif. Ce clivage reflète en effet l’opposition entre des individus utilisant les outils digitaux pour gérer leur prise de poids, c’est-à-dire dans une optique curative, et ceux qui les utilisent dans une optique de prévention. Il correspond à l’opposition entre catégories modestes (ouvriers, employés) d’un côté, et catégories aisées et intermédiaires de l’autre.

(...) L’adhésion des membres des catégories intermédiaires à l’information « alimentation-santé » dans le cadre des outils numériques montre un déplacement important par rapport aux campagnes de santé publique : ces individus semblent avoir trouvé, dans l’usage des outils numériques, un mode qui leur est propre de mise en pratique de l’information « alimentation-santé ». Les outils de self-tracking personnalisé leur permettent d’échapper, en cas de surpoids notamment, au regard de ceux qui les dominent socialement ou à celui des instances médicales qui les encadrent. Ces outils constituent de réels outils d’autonomie pour ces individus qui appartiennent à cette catégorie de la population particulièrement attentive aux prescriptions sur l’alimentation, désireuse de les mettre en œuvre [REG 09] et en même temps critique vis-à-vis des savoirs traditionnels, issus de la médecine par exemple [ADA 16].