L'Inra au salon international de l'agriculture 2017. © Inra

A la découverte des mondes microbiens

Les microbiotes de la ferme

Dans cet espace, quatre unités de recherche de l’Inra présenteront aux visiteurs diverses animations pour comprendre le rôle des microbes dans la santé des animaux.

Mis à jour le 02/03/2017
Publié le 16/02/2017

La durabilité des systèmes d’élevage est une priorité qui requiert l’amélioration de la robustesse des animaux et de leur capacité d’adaptation à des environnements changeants. Dans ce contexte, les objectifs de la sélection animale évoluent. Ils visent dorénavant, outre le maintien des performances acquises, une amélioration du bien-être, de l’efficacité alimentaire et des défenses immunitaires tout en réduisant l’usage des antibiotiques, ainsi qu’une réduction de l’émission de méthane. Il convient ainsi d’élargir le champ des caractères mesurés sur les animaux d’élevage et d’identifier des leviers d’action.
Les différentes fonctions remplies par le microbiote digestif suggèrent un impact important sur les principaux caractères de l’hôte à étudier pour progresser vers ces nouveaux objectifs.

Les unités :

Génétique, physiologie et systèmes d’élevage - Genphyse

L’unité Genphyse mène des recherches qui s’inscrivent dans un continuum allant du gène au phénotype et au système d’élevage durable (ovins, caprins, lapins, palmipèdes, porcs) dans le but de mieux comprendre les mécanismes d’élaboration des caractères d’intérêt et de les améliorer par la génétique et les innovations dans les conduites d’élevage.
> site web (anglais)

Génétique animale et biologie intégrative - Gabi

L’unité Gabi a engagé depuis plusieurs années des recherches sur le microbiote digestif chez le porc, le poulet, la vache et le cheval afin. Ces travaux visent d’une part, à identifier d’éventuelles relations entre composition du microbiote digestif et caractères à améliorer chez les animaux et, d’autre part, à estimer la composante génétique de l’hôte dans la composition de son microbiote.

  • Sur le stand

L’unité Gabi présentera l’état des lieux des travaux sur le microbiote en lien avec les nouveaux objectifs de sélection en élevage, ainsi que la chaîne de production d’informations depuis la ferme jusqu’au laboratoire.
> site web

Unité mixte de recherche sur les herbivores - UMRH

L’unité Herbivores conduit des recherches sur les fonctions animales ainsi que les impacts des pratiques d’élevage sur l’animal et l’environnement. De l’animal à l’exploitation, les études du microbiote digestif chez les ruminants visent à caractériser et comprendre le rôle des microbes dans l’efficacité alimentaire, la santé digestive et la production de méthane.

  • Sur le stand

L’unité Herbivores expliquera avec diverses animations comment les microorganismes interviennent dans la digestion et sur la santé, aussi bien pour les animaux que pour les humains.
> site web

Physiologie, environnement et génétique pour l’animal et les systèmes d’élevage – Pegase

L’unité Pegase étudie l’influence des pratiques et de l’environnement de l’élevage sur la biologie des animaux dans le but de développer des pratiques d’élevage respectueuses de la santé et du bien-être des animaux d’élevage producteurs de lait ou de viande afin de contribuer à la démédicalisation de l’élevage.

  • Sur le stand

L’unité  Pegase présentera la diversité de fonctionnement et d’anatomie du tube digestif des animaux (de ferme et autres) et les spécificités de ceux-ci en lien avec l’alimentation ainsi que la place
> site web

Pour aller plus loin

  • Microbiote intestinal du porc : un premier catalogue des gènes est aujourd’hui disponible

Le porc est une espèce majeure pour la production alimentaire mondiale ; il est aussi largement utilisé comme animal modèle en biomédecine. L’Inra et ses partenaires internationaux (1) publient le catalogue des gènes du microbiote intestinal porcin. Après celui du microbiote intestinal de l’Homme en 2010 et celui de la souris en 2015, c’est une première concernant une espèce animale d’élevage. Ces travaux, menés à l’initiative de l’Inra (2), ouvrent des perspectives importantes dans la compréhension des interactions entre hôte, microbiote intestinal et environnement. Ils apportent des ressources majeures pour la recherche biomédicale et l’élevage. > Lire la suite

  • La sélection génétique sur l’efficacité digestive chez le poulet modifie la composition de son microbiote digestif

La sélection génétique sur l’efficacité digestive du poulet affecte la composition de son microbiote digestif caecal. Cette sélection a des effets sur les quantités de certains groupes bactériens majoritaires, ainsi que sur l’équilibre entre ces groupes. Ces résultats montrent clairement qu’il existe un contrôle génétique de l’hôte sur son microbiote digestif. Ils montrent également qu’il existe un lien entre génétique de l’hôte, composition du microbiote et efficacité digestive. > Lire la suite