• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Trois questions à Raja Chakir : sol, changement climatique et économétrie de l'environnement

Sols et changement climatique : le regard de l’économie de l’environnement

Au cœur de la problématique du changement climatique, les sols jouent un rôle essentiel. Tour à tour et selon leurs usages, sources de gaz à effet de serre ou puits de carbone, ils sont également un formidable levier d’adaptation des terres au changement climatique. Étudier les déterminants des usages des sols et les impacts de ces usages sur l’environnement tout en éclairant la décision publique, tels sont les objectifs des travaux de Raja Chakir, économètre de l’environnement. Interview vidéo.

Par Catherine Foucaud-Scheunemann
Mis à jour le 20/12/2018
Publié le 07/12/2018

Agricoles, prairiaux, forestiers ou urbains, supports d’une agriculture appelée à nourrir une population aujourd’hui en pleine expansion tandis que le climat change, les sols sont également confrontés au défi de la gestion durable des écosystèmes. Si leurs usages varient sous l’influence de différents facteurs physiques (qualité des sols, climat) et décisions économiques, le changement de ces usages est aussi susceptible d’affecter des éléments environnementaux (biodiversité, qualité de l’eau, émissions de gaz à effets de serre).

Sols et climat sont à la croisée des travaux de Raja Chakir. Directrice de recherche dans l’unité Economie publique du centre de recherche Inra Île-de-France – Versailles-Grignon, elle est économètre de l’environnement et mobilise des outils statistiques au service de problématiques économiques. Sous-tendus par des questions intriquées et complexes, ses travaux portent sur les déterminants des usages des sols et les impacts de ces usages sur l’environnement ; ils sont autant d’enseignements et de leviers d’action pour des politiques publiques.

Les enjeux de ses activités sont partie intégrante des grands objectifs de lutte contre le changement climatique portés par l’Institut Convergences CLand - Changement climatique et usage des terres (CLand porte sur les questions de changement climatique, production de nourriture, dynamique de la biodiversité, fonctionnement des écosystèmes ou encore les questions socio-économiques liées à l’usage des terres) et le Laboratoire d’excellence BASC - Biodiversité, agroécosystèmes, société, climat (BASC vise à comprendre et prédire la dynamique des systèmes sociaux-écologiques et leurs composantes dans le contexte des changements globaux).

Ils sont également en phase avec l’Initiative « 4 p 1000 » dans laquelle Raja Chakir intervient en qualité d’experte consultante (lancée par la France en décembre 2015 lors de la COP 21, l’Initiative internationale « 4 pour 1000 » vise à montrer que l’agriculture, et en particulier les sols agricoles, peuvent jouer un rôle crucial pour la sécurité alimentaire et le changement climatique).

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences sociales, agriculture et alimentation, espace et environnement
Centre(s) associé(s) :
Versailles-Grignon