• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Reportage vidéo Sécheresses et changement climatique : la recherche révèle le potentiel du tournesol. © Inra, Maya Press

Sécheresses et changement climatique : la recherche révèle le potentiel du tournesol

La région Midi Pyrénées est la première région française productrice de tournesol. Un jour de sécheresse fait perdre aux agriculteurs de la région plus de 2 M€ ; or on observe chaque année plus d’une trentaine de jours de sécheresse. Le séquençage du génome du tournesol, et au-delà, les résultats obtenus par l’Inra et ses partenaires depuis 10 ans vont permettre à cette plante de révéler tout son potentiel. Potentiel d’amélioration et d’adaptation aux aléas climatiques ainsi que des atouts environnementaux démontrés pour les systèmes agricoles de demain.

Par Patricia Léveillé - vidéo : Maya Press
Mis à jour le 27/07/2016
Publié le 27/07/2016

C’est un paradoxe. Malgré ses avantages reconnus, les producteurs se tournent peu vers le tournesol à cause d’un rendement économique plus limité que d’autres cultures comme le blé ou le colza.

Pourtant, cette espèce a plus d’un atout. Le tournesol est une culture résolument alimentaire en France comme en Europe avec plus de 90 % de l’huile utilisée en alimentation humaine et un tourteau très apprécié pour l’alimentation du bétail. C’est une culture écologique qui nécessite peu d’interventions phytosanitaires, dont les besoins en azote sont globalement faibles en comparaison des autres grandes cultures (blé, maïs…) et qui présente de très bonnes capacités de résistance à la sécheresse comme l’ont démontré ces dernières années marquées par des étés particulièrement secs. Utilisé dans le cycle de rotation, le tournesol offre les conditions optimales d’implantation aux céréales d’hiver et le rendement du blé suivant une culture de tournesol est augmenté d’environ 15 %. Enfin, de nombreux débouchés sont attendus dans le secteur de la chimie verte.

Pour conforter sa place dans les systèmes de grande culture et renforcer sa compétitivité, sa productivité doit s’améliorer et gagner en régularité. Depuis dix ans, les équipes françaises de recherche sur le tournesol ont mutualisé leurs efforts et se sont investies, en partenariat avec les professionnels, dans différents programmes orientés vers cette amélioration. Une première mondiale vient marquer ces années de persévérance avec l’achèvement tout récent du séquençage du génome du tournesol. Ce résultat majeur permettra d’accélérer l’efficacité des programmes de sélection variétale du tournesol. Il contribuera également à fournir aux agriculteurs de nouvelles variétés mieux adaptées aux modes de production, aux usages alimentaires et industriels et répondant aux enjeux économiques de la filière.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Biologie et amélioration des plantes, Santé des plantes et environnement
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Toulouse
Tournesol. © Inra

À propos de

Le génome du tournesol décrypté

Des scientifiques de l’Inra viennent d’achever le séquençage du génome de référence du tournesol, dans le cadre du projet Investissements d’Avenir Sunrise et en collaboration avec le Consortium international de génomique du tournesol. > En savoir plus

Retour sur dix ans de recherches collaboratives

Toulouse, la « Sun Valley » du tournesol ?

Journées d'échanges Tournesol. © Inra
© Inra
Près de 130 scientifiques, semenciers, professionnels des filières, exploitants agricoles, industriels se sont retrouvés les 28 et 29 juin 2016 à Toulouse pour échanger sur les résultats et les perspectives de la recherche sur le tournesol.

Deux journées qui ont montré que le tournesol est un bon modèle pour fédérer les partenaires et les disciplines. > En savoir plus