• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
GP Dossier  CHANGEMENT CLIMATIQUE   SIA 2015. © M. Schuppich - Fotolia

Changement climatique, effet de serre… comment ça marche ?

Mis à jour le 24/03/2015
Publié le 20/02/2015

Les experts du GIEC prévoient un réchauffement moyen à la surface du globe qui pourrait dépasser 4° C vers 2100, avec une augmentation des événements climatiques extrêmes. Face à ces changements, l’heure n’est plus seulement à la lutte contre l’effet de serre et à l’estimation de l’amplitude du changement climatique. Il s'agit d'évaluer les conséquences des modifications pour anticiper les adaptations qu’il convient d’envisager à différentes échelles temporelles et spatiales. L'Inra est partie prenante dans ce défi planétaire.

La mise en évidence du réchauffement climatique récent, avec ses effets de plus en plus perceptibles depuis une vingtaine d’années, et le consensus autour de l’implication des activités humaines dans ce processus (5e rapport d’évaluation du GIEC - 2014), ont permis d’aboutir à des engagements internationaux, formalisant la nécessité d’agir à l’échelle mondiale. Désormais, une grande majorité de pays a ratifié la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques et s’est engagée à agir, mais des solutions restent à trouver et à mettre en œuvre lors de la COP21* qui se tiendra à Paris en décembre 2015.

Le climat change. La nature et l'agriculture aussi !

Une cascade de répercussions du changement climatique est à envisager.  Sur les besoins et disponibilités en eau, sur la qualité des sols, sur les animaux d’élevage, sur la qualité et la typicité des produits, les rendements agricoles ainsi que sur les modes d’utilisation des terres... Le changement climatique est désormais une composante majeure du développement durable à l’échelle mondiale. Les recherches de l’Inra s’inscrivent dans cette perspective globale :

  • une meilleure compréhension des phénomènes qui interviennent dans le renforcement de l’effet de serre ;
  • une réduction de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère :
    • en élaborant des pratiques agricoles émettant moins de gaz à effet de serre
    • en s’appuyant sur les capacités de stockage du carbone des forêts et des sols
    • en exploitant le potentiel de la biomasse végétale, pour la substituer aux ressources fossiles, notamment dans le domaine énergétique ;
  • une meilleure évaluation des impacts du changement climatique sur les milieux naturels, l’agriculture et la sylviculture ;
  • des recherches pour adapter l’agriculture et la sylviculture à l’évolution du climat.

* 21e conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Jean-François Soussana, directeur scientifique Environnement

En savoir plus

Le climat change. La nature et l'agriculture aussi !

Plaquette Le  CLIMAT  change, la nature et l' AGRICULTURE  aussi ! (Photo de couverture). © Inra
© Inra
Ce document fait le point sur les impacts connus du changement climatique et les moyens d’actions, d’une part pour freiner les émissions de gaz à effet de serre, et d’autre part pour adapter l’agriculture et la sylviculture.

Sommaire :

  • Effet de serre... comment àa marche ?
  • CO2, N2O, CH4,... quelle relation avec l'agriculture et la sylviculture ?
  • Quels impacts sur les milieux naturels et cultivés ?
  • Agir sur l'effet de serre et s'adapter au changement climatique
  • Le dispositif de recherche de l'Inra

> Télécharger la plaquette