Fosse pédologique et profil de sol réalisés lors de la mise en place de plaques lysimétriques pour l'étude et le suivi de  l'eau du sol (site ORE Inra de Lusignan).. © Inra, CHARRIER Xavier

Microcosmos

Par Cécile Poulain
Mis à jour le 01/06/2015
Publié le 28/11/2014

Le sol est l’un des principaux réservoirs de diversité de la planète. Il recèle une biodiversité encore plus riche que sur terre! Champignons, archées, bactéries… Encore peu connus, ces milliards de microorganismes jouent un rôle essentiel dans la croissance et la santé des plantes et de façon plus générale dans le fonctionnement des écosystèmes.

« Sous nos pieds foisonne la vie ! Nous pensons fouler de la poussière, de la boue ou de la roche alors qu’en réalité, sous terre, la biodiversité est encore plus importante que sur terre ! Jusqu’à présent, nous avions une vision très tronquée de cette diversité du sol, un peu comme si, au théâtre, nous n’apercevions qu’1 % de la scène : avec de la chance, nous distinguerions peut-être les acteurs principaux… Mais comment comprendre la pièce, les relations entre tous les personnages, leur écosystème ? » s’extasie Philippe Lemanceau directeur de l’unité Agroécologie à l’Inra. « Les progrès énormes de la génomique nous donnent aujourd’hui la possibilité d’extraire l’ADN de tous les microorganismes, champignons comme bactéries, présents dans le sol et cela nous ouvre des perspectives extraordinaires ». 

« Sur un hectare de sol, on recense entre 1 à 5 tonnes de vers de terres et autres petits animaux, 3 tonnes de champignons microscopiques, 1,5 tonnes de bactéries »

L’équipe ambitionne de connaître ce sol, réservoir majeur d’une biodiversité quasi-inconnue… Un challenge pour la recherche : on imagine jusqu’à 1 000 000 types bactériens par gramme de sol! Les chercheurs souhaitent surtout comprendre les relations entre la biodiversité, les fonctions du sol et les services environnementaux qu’ils peuvent nous fournir. Car ces milliards de microorganismes jouent un rôle déterminant dans les cycles géochimiques en particulier du carbone et de l’azote, l’épuration de l’eau mais aussi la croissance et la santé des plantes. Certains microorganismes protègent même les plantes contre les maladies en produisant des antibiotiques (70 % des antibiotiques que l’on utilise actuellement ont d’ailleurs été extraits du sol !) ou en stimulant leurs réactions de défenses des plantes contre les parasites!

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Philippe Lemanceau, directeur de l’UMR Agroécologie
Centre(s) associé(s) :
Dijon Bourgogne Franche-Comté
Unité(s) associée(s) :
Unité mixte de recherche Agroécologie

Ecofinders

Les sols délivrent de nombreux services écosystémiques essentiels tels que la production primaire (comprenant la production agricole), la régulation des cycles biogéochimiques et de leurs conséquences sur le climat, la filtration de l’eau, la résistance aux maladies et ravageurs, la régulation de la biodiversité végétale… Cependant, les sols sont soumis à des pressions multiples. Il est donc urgent de préserver ce patrimoine non renouvelable à l’échelle de temps humaine. Le projet européen EcoFINDERS, coordonné par l’Inra, vise notamment à proposer des bioindicateurs de l’état de fonctionnement des sols, et des méthodes pour caractériser leur biodiversité et leurs fonctions.

En savoir plus sur EcoFINDERS

En savoir plus

Le sol, une ressource pour la vie

Profil de sol (M. Van Oort).. © Inra, VAN OORT Folkert
Profil de sol (M. Van Oort). © Inra, VAN OORT Folkert
Les sols sont non seulement indispensables à l’agriculture et à la base de la sécurité alimentaire mondiale. Au-delà ils sont tout simplement une composante essentielle du fonctionnement de la planète et de ces grands cycles. Ils sont enfin un réservoir important de biodiversité. Plus que jamais, ils sont un objet de recherche pour l’Inra.

Télécharger la plaquette « Le sol, une ressource pour la vie » Plaquette Sol version SIA 2015

Pour aller plus loin

couverture livre sol ont ils mémoire. © quae
© quae

Les sols ont-ils de la mémoire ? 80 clés pour comprendre les sols

Jérôme Balesdent, Etienne Dambrine,Jean-Claude FardeauÉditions Quae, collection Clés pour comprendre - 2015, 176 p., 20 €

> En savoir plus

Couverture livre  VERS DE TERRE  mbouche.. © Actes sud
© Actes sud

Des vers de terre et des hommes - Découvrir nos écosystèmes fonctionnant à l’énergie solaire

Marcel B. Bouché

Éditions ACTES-SUD, Collection « Arbres en campagne », dirigée Par Alain Canet et Bruno Sirven - 336 pages, 2014

> En savoir plus