• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
visuel pour document processionnaire en 15p. © Inra

Les clés pour lutter contre la processionnaire du pin

La processionnaire du pin est très urticante, et parfois mortelle pour des animaux domestiques. Ce court document, élaboré par l'Inra avec ses partenaires du sujet, permet de la reconnaître et de comprendre son cycle pour s'en éloigner, s'en protéger ou entamer de bonnes pratiques de lutte.

Mis à jour le 18/02/2016
Publié le 12/02/2016

Voici un document en 15 pages, illustré de schémas et photos, assortis d'un texte simple. Il permet d'aborder sereinement ce ravageur des pins qui a des implications sur la santé humaine et animale. Son expansion en France a été spectaculaire : présente dans sur les résineux du midi méditerranéen depuis très longtemps, la chenille est maintenant répandue en Bretagne, sur la côte Atlantique ou autour de Paris.

Fruit d'une collaboration entre Plante et Cité, l'Inra, et l'Onema dans le cadre du plan Ecophyto, et avec le partenaire Hévéa, ce fascicule propose :

- le cycle de vie de la processionnaire du pin,
- les risques sanitaires, les bons gestes en cas de manipulation,
- les risques de confusion avec d'autres papillons,
- des fiches techniques très didactiques : le piégeage des papillons, celui des chenilles, les luttes microbiologique et mécanique, la gestion paysagère et sylvicole empêchant sa propagation, et ... l'élevage des mésanges !

Pour plus d'efficacité, la lutte doit combiner plusieurs méthodes : aussi, un calendrier annuel des saisons donne la chronologie précise de l'ordre des interventions. Enfin, les dernières pages illustrent les recherches en cours, listent les sites web pour s'informer, montrent des photos de matériel et l'accès à ces matériels.

____________________________________________

"Les clés pour lutter contre la processionnaire du pin"

Anne-Sophie Brinquin & Jean-Claude Martin, UEFM Inra-PACA. Janvier 2016, 15 p.

Accéder à la plaquette en pdf.

Des phéromones au paint-ball !

Les phéromones sont utilisées dans les champs pour capturer des insectes, ou pour brouiller les messages leur permettant de procréer en générations successives. Assez courants en arboriculture ou en viticulture, le piégeage de papillons ou la diffusion de phéromones ne sont pas encore très utilisés en forêts et en espaces verts. Or, les processionnaires (chenilles-papillons) du pin ou du chêne se sont répandues en France, devenant très problématiques pour la santé animale et humaine.

Voici une forme d'application nouvelle en cours de testage entre 2014 et 2017, pour sa diffusion pratique dans les années suivantes si des résultats tangibles sont au rendez-vous.