les sols : Intégrer leur multifonctionnalité pour une gestion durable. © Inra

Les sols : Intégrer leur multifonctionnalité pour une gestion durable

De la mise en place d’indicateurs pour la planification urbaine à la mesure des stocks de carbone, en passant par les instruments juridiques et économiques pour la protection des sols, cet ouvrage collectif, issu du programme Gessol, synthétise les dernières connaissances biotechniques et sociétales sur le sujet.

Publié le 22/11/2016

Chaque année la journée mondiale des sols et 2015, année internationale des sols, ont attiré l’attention sur le rôle crucial et la vulnérabilité de cette ressource, véritable épiderme de la Terre, à la fois produit du vivant et support de toute vie terrestre.

Essentiels à notre alimentation, les sols nous fournissent fibres, matériaux et énergie, ils portent nos infrastructures, ils contribuent au cycle de l’eau et à la qualité de l’air. Formidable réservoir de biodiversité, ils abritent environ un quart des espèces vivantes décrites à ce jour. À l’échelle globale, ils jouent un rôle majeur dans la régulation du climat et stockent, dans les seuls 30 premiers centimètres, l’équivalent de 90 années des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Alors que leur disponibilité et leur bon fonctionnement sont couramment considérés comme acquis, ils font l’objet de pressions de plus en plus fortes : demandes croissantes et antagonistes en logements, infrastructures, nourriture, matières premières, énergie et espaces de nature. 

Les sols : Intégrer leur multifonctionnalité pour une gestion durable 

Editions Quae - collection Savoir faire – 384 p., 2016, 45 euros 

Les coordinateurs

Antonio Bispo, ingénieur agronome et docteur en écotoxicologie, coordinateur Sol et recherche à l’Ademe. 

Camille Guellier, ingénieure de l’École supérieure d’agriculture d’Angers, animatrice du programme Gessol à l’Ademe. 

Édith Martin, ingénieure AgroParisTech spécialisée en ingénierie de l'environnement, chargée de la coordination de l’ouvrage de synthèse à l’Ademe. 

Jurgis Sapijanskas, ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts, docteur en écologie, pilote du programme Gessol au sein de la Direction de la recherche et de l’innovation du ministère en charge de l'Écologie. 

Hélène Soubelet, docteur vétérinaire, spécialiste en pathologie végétale et en santé publique, chef de la mission Biodiversité et gestion durable des milieux au ministère en charge de l’Écologie. 

Claire Chenu, professeure de science du sol à AgroParisTech et chercheuse à l’UMR Écosys Inra-AgroParisTech, présidente du conseil scientifique du programme Gessol, nommée ambassadrice mondiale spéciale pour l’Année des sols par la FAO.

En savoir plus

Gessol

Le programme Gessol, créé en 1998 par le ministère en charge de l’Écologie et animé depuis 2006 par l’Ademe, a permis de structurer une communauté de recherche sur la gestion des sols et ainsi de fournir aux décideurs publics et aux usagers des sols des connaissances et des outils opérationnels pour évaluer, surveiller, gérer et améliorer leur qualité.