• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Muriel Vayssier-Taussat, chef du département Santé animale © Bertrand Nicolas

Homme, animal, environnement : tous concernés par l’antibiorésistance

La résistance des infections bactériennes aux antibiotiques se développe avec leur usage. Elle se construit au gré de mécanismes qui se transmettent par l’environnement et l’alimentation et affectent l’homme et l’animal. Dans cette interview vidéo, Muriel Vayssier-Taussat aborde, au travers de quelques exemples choisis, les solutions que l’Inra élabore, dans une démarche systémique et intégrée « One Health, une seule santé », pour réduire l’usage des antibiotiques et diminuer l’apparition ou le développement d’antibiorésistances.

Par Catherine Foucaud-Scheunemann - Anaïs Bozino - Nicole Ladet
Mis à jour le 14/11/2018
Publié le 13/11/2018

Préoccupation majeure en termes de santé humaine et animale, le développement de l’antibiorésistance est un défi posé à la recherche et à l’innovation dans lequel se sont engagés les équipes Inra. Un engagement de longue date qui fait écho au plan pluriannuel Ecoantibio mis en place dès 2012 par le ministère en charge de l’agriculture et au plan national d’alerte sur les antibiotiques conduit par le ministère en charge de la santé (2011-2016) ainsi qu’au plan d’action pluriannuel de la Commission européenne pour combattre les menaces croissantes de la résistance aux antimicrobiens mis en place dès 2011. Un engagement de longue date qui porte en lui les priorités de recherche fixées par l’Inra à Muriel Vayssier-Taussat dans le cadre de son mandat de chef de département (2017-2021).

Comprendre les mécanismes de résistance aux antibiotiques, optimiser leur utilisation tout en développant des alternatives intégrées reposent aujourd’hui plus que jamais, sur une approche multidisciplinaire de la question de l’antibiorésistance -  des sciences biologiques aux sciences humaines et sociales - en lien avec les acteurs de la santé humaine, animale et environnementale. Initié dès 2013, le réseau Recherche Antibiotiques et Animal - R2A2, porté par l’Inra est un élément important au cœur de cette démarche, il rassemble scientifiques et acteurs de la question dans le domaine des productions animales. « Répondre aux besoins des éleveurs et des filières en les associant dans tout le processus du projet de recherche pour qu’in fine nous arrivions collectivement à des solutions validées scientifiquement, applicables sur le terrain » tel est l’objectif de R2A2, comme le souligne M. Vayssier-Taussat.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Val de Loire
Visuel dossier antibiorésistance

LE DOSSIER

Réduire l'usage des antibiotiques en élevage

Réduire l'usage des antibiotiques en agriculture est une nécessité, pour limiter l'apparition et les risques de propagation de bactéries multi-résistantes. Pour cela, une prise de conscience et une évolution des pratiques dans une approche "One Health", sont nécessaires. Pour accompagner cette démarche, l'Inra multiplie les initiatives visant à fédérer toutes les disciplines scientifiques autour de projets de recherches commun, tout en impliquant l'ensemble des acteurs du monde agricole.

Lire le dossier >

Colloque interministériel antibioresistance : enjeux et besoins en recherche et innovation

Journée européenne d’information sur les antibiotiques

Dans le cadre de la journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques, les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la Santé, de l’Agriculture et de l’Alimentation, et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation organisent un colloque sur "Antibiorésistance : enjeux et besoins en recherche et innovation", le 14 novembre 2018 à Paris.
Il accueillera Christian Ducrot, Directeur de recherche Inra, Chef de département adjoint Santé animale et coordinateur du réseau R2A2, en qualité de modérateur lors de la table ronde consacrée aux partenariats public-privé et à la convergence du soutien à la recherche. Autour des besoins en recherche pour favoriser le bon usage et limiter l’antibiorésistance Nicolas Fortané, Chargé de recherche Inra, traitera de recherche sociétale.