• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Couverture du livre La  LUTTE BIOLOGIQUE  au jardin. © Quae

La lutte biologique au jardin

Vincent Albouy, entomologiste et président de l'Office pour les insectes et l'environnement (OPIE)*, a rédigé ce guide pratique destiné à ceux qui se proposent d'utiliser la lutte biologique dans les jardins. De coccinelles en carabes, en passant par l'orvet ou la chauve-souris, tout découvrir des animaux dont l'activité va dans le sens de celle du jardinier !

Mis à jour le 03/04/2014
Publié le 20/04/2012

Après une brève définition et le rappel des principes de la lutte biologique, l'auteur a classé les idées et les réalisations possibles en deux catégories :

  • favoriser des insectes et d'autres animaux qui œuvrent à la protection passive du jardin,
  • choisir d'y introduire des auxiliaires - insecte, nématode, bactérie... - pour entreprendre des actions plus dirigées.

Trois chapitres généraux montrent comment une organisation simple des lieux facilite grandement le travail de ces auxiliaires vivants le plus souvent invisibles pour le jardinier. Plus de trente fiches exposent les espèces et groupes d'espèces, qu'elles soient naturellement représentées au jardin ou rendues disponibles par des entreprises spécialisées via les jardineries.

Amateurs, et même professionnels, trouveront dans ce guide extrêmement complet toutes les informations essentielles pour "jardiner au naturel".

_____________________________________________

« La lutte biologique au jardin »

Editions Quae, collection Guide pratique - 2012, 102 p., 18,00 €, 11,70 € en pdf. En vente en librairie et chez l'éditeur.

L'auteur :

Vincent Albouy est entomologiste amateur, passionné par les insectes depuis son enfance après la lecture des Souvenirs entomologiques de P.-H. Fabre. Après avoir débuté sa carrière dans l'étude des Dermaptères (perce-oreilles) sous la houlette du professeur Caussanel du Muséum d'Histoire naturelle de Paris, il s'intéresse depuis près de 25 ans aux insectes communs et à leur protection, notamment au travers des jardins. Il collabore à diverses revues associatives entomologiques ou de jardinage, comme Insectes, Jardins de France, La Vie du Jardin, Les Quatre saisons du jardin bio, Nature et Progrès et Valériane. Il est actuellement président de l'OPIE (Office pour les insectes et leur environnement).

*OPIE : association créée en 1969, dont le siège social est situé à la Maison des Insectes à Guyancourt (Yvelines), et dans laquelle l'Inra est impliqué depuis ses débuts.