• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Résultats de recherche
Résultats : 0 - 10 sur 3280
Trier par : Pertinence / Date

Prion, Alzheimer, Parkinson : des interrogations en suspens...

’unité VIM* à Jouy-en-Josas. Ses recherches portent essentiellement sur les maladies à prion. Il étudie  particulièrement la structure des prions et leurs mécanismes de propagation. L’

Prion, découverte d’une unité élémentaire nécessaire et suffisante pour assurer sa propagation

prion dans les cellules ou dans les tissus sur fond de dépolymérisation des assemblages de prion.   L’ensemble de ces résultats révèle chez le prion, l’existence d

Le prion dans tous ses états

priorité de travailler sur les encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) émergentes, sur les autres maladies à prion (prionopathies comme Alzheimer et Parkinson) et sur la fonction de la protéine prion normale

Damer le prion

La task force « Prion » est distinguée par le Laurier d’impact de la recherche agronomique 2018. Les recherches qu’elle mène depuis vingt ans ont contribué à sécuriser

Maladies à prion : vers une réduction de l’expérimentation animale

apparition de «trous» dans le cerveau (spongiose). Un nouveau système in vitro pour étudier le prion La plupart des travaux menés sur le prion sont basés sur l’étude

Maladies à prions, passé et futur

Les maladies à prions, ESB et tremblante du mouton, posent encore de nombreuses questions de recherche. Même si l’ESB n’est plus sous les feux des médias

La détection précoce du prion dans le sang : une avancée dans la prévention des encéphalopathies spongiformes transmissibles

l’hôte (protéine prion PrP C ) qui en acquérant une conformation spatiale différente (protéine prion PrP Sc ) devient délétère pour l’organisme. Le contact de la protéine prion

Maladies d’Alzheimer et à Prions : une nouvelle approche pour étudier précocement ces maladies

La maladie d’Alzheimer, première cause de démence au monde, et les maladies à prions, comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l’Homme et l’encéphalopathie